Madagascar: Analakely - Un homme arrêté pour port illégal de treillis militaire

Poursuivi pour usurpation de fonction et port illégal de treillis militaire, un homme a été déféré au parquet du tribunal Anosy, hier. Des militaires effectuant une patrouille dans le cadre de l'opération de rétablissement de la sécurité dans la Capitale l'a surpris en flagrant délit la nuit du mercredi 21 août dernier.

Vers 21 heures, ils venaient de faire la ronde à Isotry quand ils sont tombés sur le suspect à Analakely. Ce dernier se promenait vêtu d'une tenue de combat de l'Armée malgache.

Ayant constaté quelque chose d'anormal dans sa manière de s'habiller, la patrouille l'a tout de suite interpellé. Interrogé sur son statut, il s'est présenté comme étant un sergent-chef de l'Armée.

Son galon n'était pas correctement placé à l'endroit où il devrait être. Après vérification, les militaires se sont rendu compte qu'ils ont affaire avec un usurpateur. C'est pourquoi, ils l'ont emmené au commissariat du Ier Arrondissement de la Sécurité publique à Analakely pour la suite de l'enquête.

Cela a permis de savoir que le suspect vient de Vangaindrano. Il est fils d'un militaire mais celui-ci est déjà décédé. Il affirme que la tenue qu'il portait appartenait à son père. Il se sert de ces vêtements à chaque fois qu'il vient à Analakely pour se distraire et boire.

Âgé de 31 ans, il a avoué avoir fumé de la drogue depuis ses 25 ans. L'arrestation de cet homme a de nouveau confirmé la nécessité de l'implication de l'Armée dans le maintien de l'ordre dans la ville d'Antananarivo à travers la mise en œuvre de la police militaire.

Le pire est de constater que ces derniers temps, voir des civils portant des uniformes réservés aux forces de l'ordre devient chose courante.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.