Algérie: Le dialogue, un devoir national pour surmonter la conjoncture que traverse le pays

Ouargla — Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassan Rabehi, a affirmé, jeudi à Ouargla, que le dialogue était "un devoir national" pour surmonter la conjoncture que traverse le pays.

"Le dialogue est un devoir national auquel tous les algériens, là où ils se trouvent et quelque soit leur obédience, doivent adhérer pour permettre au pays de surmonter cette conjoncture", a déclaré M. Rabehi lors d'une conférence de presse animée à l'issue de sa visite de travail dans la wilaya.

"L'Algérie a besoin, aujourd'hui, de tous ces citoyens pour interagir positivement avec le dialogue et assumer la responsabilité de la sauvegarde du pays et de ses institutions", a-t-il soutenu, se disant "optimiste" quant aux efforts de l'Instance nationale du dialogue et de la médiation (INDM).

"Nous cautionnons et saluons toutes les initiatives en faveur de la démarche visant à mener le pays à bon port et à réunir les conditions permettant l'organisation d'une élection présidentielle à travers laquelle un président sera élu en toute souveraineté pour avoir les prérogatives de gérer le pays dans la période à venir", a-t-il ajouté.

Evoquant le rôle des médias dans la période actuelle, le ministre a estimé qu'ils "ont un rôle capital dans l'accompagnement de la démarche du dialogue national", mettant l'accent sur l'impératif de véhiculer, dans les circonstances que traverse le pays, "un discours responsable" et d'être, en même temps, "conscients et vigilants" des menaces qui guettent le pays afin que "nous puissions y faire face au mieux des aspirations du peuple algérien".

"Le peuple algérien aspire, dans sa totalité, à la sécurité, à la quiétude et à la stabilité du pays afin permettre à ce dernier de mettre à profit ses atouts matériels et humains en vue de l'édification d'une Algérie nouvelle, suivant une stratégie solide dont le but est la prospérité, le progrès, le développement et l'instauration d'une véritable démocratie et d'un Etat de droit", a-t-il souligné, appelant "les médias à accompagner cette démarche civilisée et positive".

A cette occasion, M. Rabehi a rendu hommage à l'Armée nationale populaire (ANP) pour son rôle pivot dans la protection du pays et des citoyens. "Tout un chacun connait, depuis le début du Hirak, ses revendications sincères sur lesquelles, nous sommes tous d'accord, d'où la nécessité de "réfléchir à leur cristallisation dans un cadre juridique, ce à quoi oeuvre l'Etat et les initiatives issues du peuple et des bonnes volontés".

"L'Etat est passé à une étape qualitative en matière de consécration de démocratie, de liberté d'expression et de respect des droits de l'Homme", a déclaré le ministre, appelant à "permettre à la justice d'exercer sa souveraineté sans remise en cause de ses prérogatives".

Par ailleurs, M. Rabehi a fait savoir que son département "accorde un intérêt particulier à la formation et à l'habilitation des personnels du secteur, ainsi qu'au volet social, que ce soit pour les travailleurs du secteur public ou privé, à travers la concertation et la signature de conventions avec les parties concernées".

"Nous sommes entrain de revoir l'arsenal juridique régissant le secteur de la communication en soumettant nombre de textes de loi au Gouvernement, et qui auront un impact positif sur tous les affiliés du secteurs",a-t-il dit.

Un exposé sur le projet du nouveau siège de la Radio de Ouargla, à l'arrêt depuis des années pour des raisons financières, a été présenté au ministre par les autorités de la wilaya qui ont proposé une nouvelle formule de financement pour parachever les travaux.

Le porte-parole du Gouvernement s'est rendu également au siège de la Télédiffusion (TDA) de Ouargla, où il a insisté sur la l'importance de la formation de la ressource humaine à cet établissement, ce qui permettra une meilleure gestion des équipements techniques.

Lors de sa visite de travail, le ministre de la Communication est accompagné des Directeurs généraux des médias publics, l'agence Algérie Presse Service, la Télévision algérienne, la Télédiffusion d'Algérie (TDA), l'Imprimerie du Centre ainsi que la Directrice générale par intérim de la Radio nationale, respectivement MM. Fakhreddine Beldi, Salim Rebahi, Chawki Sahnine, Abdelkader Mechat et Mme Nacéra Cherid.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.