Algérie: Adrar - Nécessité de l'utilisation optimale des structures sanitaires réceptionnées

Adrar — Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohammed Miraoui, a mis l'accent, jeudi dans la circonscription administrative de Timimoune (220 km au nord d'Adrar), sur la nécessité d'exploiter de manière exemplaire les structures sanitaires réceptionnées.

Inspectant la polyclinique entrée en service début 2019 lors de la deuxième et dernière journée de sa visite en compagnie du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, le ministre de la Santé a insisté sur l'importance de valoriser les acquis du secteur dans la région, en veillant à fournir un service sanitaire de qualité aux malades.

Rappelant, en outre, l'importance des décisions issues du dernier Conseil des ministres au profit du secteur dans le Sud et les Hauts plateaux, notamment le dégel des projets sanitaires dans les deux régions, M. Miraoui a fait état d'une opération de réalisation d'un hôpital de 120 lits à Timimoune, lequel substituera l'ancien hôpital construit en préfabriqué, ce qui permettra d'amélioration les services sanitaires au profit des habitants de la région de Gourara.

Les mesures et les avantages relatifs à la promotion de la Santé dans le Sud ont inclus l'accès, sans concours, aux études en médecine spécialisée pour les généralistes ayant accompli 5 ans de service civil, et ce afin de réintégrer leurs établissements, a-t-il rappelé, ajoutant que ces mesures ont pour objectif d'assurer une stabilité des services sanitaires dans la région. A cette occasion, le ministre a salué les efforts consentis par les professionnels du secteur dans ces structures.

Outre le renforcement des quotas de la wilaya en matière de cliniques mobiles devant permettre l'accès aux services sanitaires dans les régions isolées au vu de la spécificité de la région, M. Miraoui a annoncé le renforcement des programmes de jumelage et des équipes médicales mobiles de manière à promouvoir la formation, la prise en charge et l'accompagnement.

Lors de sa visite d'inspection à l'établissement public hospitalier de Timimoune, le ministre a appelé la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) à assurer le contrôle et le suivi du processus des médicaments destinés aux établissements sanitaires, et ce dans l'objectif de garantir une totale transparence dans la gestion de l'opération de distribution des médicaments destinés exclusivement aux hôpitaux.

Ecoutant certaines préoccupations des habitants de la région au sujet des insuffisances enregistrées dans le secteur de la santé, M. Miraoui a affirmé que "le secteur a besoin d'une évaluation globale", soulignant la détermination de ses services "à dépêcher de manière inopinée des commissions d'inspection afin de s'enquérir du fonctionnement des établissements sanitaires et de demander des comptes aux responsables défaillants, notamment au vu de la disponibilité des moyens humains et matériels nécessaires".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.