Sénégal: Bataille d'opinion autour du dernier remaniement du Secrétariat national

L'actualité politique de ce vendredi 23 août sera fortement marquée par les sorties, par presse interposée, des responsables libéraux qui ont démissionné de leurs postes, ceux zappés lors du remaniement du Secrétariat national par Me Abdoulaye Wade et leur camarades jeunes du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) et de l'Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl).

Cette journée du vendredi 23 août s'annonce chaude, du côté de la première formation politique de l'opposition au Sénégal. En effet, près deux semaines après le remaniement du Secrétariat national du Parti démocratique sénégalais (Pds) par Me Abdoulaye Wade, Secrétaire général national (du Pds) et qui a consacré la promotion de son fils, Karim Wade, et plusieurs de ses partisans, le groupe des responsables qui ont démissionné de leurs postes et ceux zappés lors de ce réaménagement va briser le silence aujourd'hui.

Regroupé au sein d'une structure dénommée «Comité d'initiative pour la refondation du Parti démocratique sénégalais», ils ont prévu une conférence de presse ce vendredi dans l'après-midi. Il faut dire que ce face à face avec la presse est très attendu. Car, c'est la première fois que les membres de ce groupe vont s'exprimer publiquement, depuis leur entrée en dissidence contre leur leader historique, Me Abdoulaye Wade.

Contactées sur l'objet de ce premier face à face avec la presse, des sources proches de ce groupe, sans aller dans les détails, nous ont indiqué que, Me Amadou Sall, Omar Sarr, Babacar Gaye, Abdou Aziz Diop, Alinard Ndiaye, et compagnie comptent profiter de cette rencontre avec la presse pour décliner leur plan de riposte contre la décision de leur leader charismatique, Me Wade, de livrer sur un plateau d'argent leur parti politique, le Pds ,à son fils, Karim Wade.

Mais, cette opération de communication politique soigneusement préparée lors des différentes réunions tenue par les membres du Comité d'initiative pour la refondation du Pds risque d'être parasitée par les jeunes libéraux.

Pour cause, les jeunes du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) et leurs camarades l'Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl), pour ne pas laisser à leurs ainés la voie libre, ont décidé de tenir également leur conférence de presse à partir de 10h30 à la permanence nationale du parti Omar Lamine Badji située sur la VDN de Dakar.

Dans une note parvenue à Sud Quotidien, il est indiqué que l'ordre du jour de cette rencontre des jeunes avec la presse nationale et internationale est lié à l'actualité nationale et à la vie du parti. C'est donc dire que c'est une bataille de communication fortement politique, par presse interposée, qui s'annonce avec ces deux rendez-vous de frères libéraux désormais rivaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.