Cameroun: Sécurité intelligente - Le grand bond en avant

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute a procédé jeudi, 22 août 2019, au nom du chef de l'Etat, à l'inauguration du Centre national de commandement de vidéosurveillance.

Quartier Ngousso à Yaoundé. Il est un peu plus de 2h du matin comme on peut le voir sur l'écran. A quelques encablures d'un hôtel de la place, un individu s'introduit par effraction dans un véhicule garé. Il démarre celui-ci et traverse une partie de la ville pour être intercepté par les éléments de la police. Les faits remontent à quelques mois déjà. Les images ont été reproduites en grandeur nature dans la salle de monitoring du nouveau Centre national de commandement de vidéosurveillance de la Délégation générale à la Sûreté nationale (Dgsn), situé au nouveau quartier administratif de la capitale à Etoudi. Ceci devant un parterre de personnalités, dont des membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique, des autorités administratives et municipales et des forces de défense et de sécurité.

Assis en bonne place dans la salle, le Premier ministre, chef du gouvernement. Chief Dr Joseph Dion Ngute, en sa qualité de représentant personnel du chef de l'Etat à cette cérémonie d'inauguration, assistait ainsi aux prouesses de cette technologie mise à la disposition des forces de défense et de sécurité. « Ce projet traduit la détermination du président de la République de mettre à la disposition des forces de défense et de sécurité, tous les moyens nécessaires en vue de la préservation de l'intégrité du territoire national », a-t- il dit quelques instants auparavant, dans son discours de circonstance. Avant les images de l'interpellation du présumé malfrat, les personnalités présentes ont pu assister aux autres performances que peut réaliser ce système dit de sécurité intelligente.

Il en a ainsi été des mouvements de véhicules et des personnes à l'échangeur de Bonaberi vers 11 h 43. Deux minutes plus tard, l'assistance avait une vue de l'activité au carrefour Saint-Thomas de Bafoussam, ou à Waza dans la région de l'Extrême-Nord et même à Garoua-Boulaï à l'Est, voire Kye-Ossi au Sud. Puis sur l'écran géant s'affichent des images du carrefour Warda à Yaoundé. Par la suite, l'on a un survol de la capitale jusqu'autour de la résidence officielle du Premier ministre, chef du gouvernement au quartier du lac : « Vous êtes en sécurité, Monsieur le Premier ministre ! », lancera au milieu des applaudissements, le commissaire de police principal Christian Ndoua Zié, chef de la Division des Transmissions à la Dgsn, chargé de faire la présentation.

Avant cette phase de démonstration, Joseph Dion Ngute s'est appesanti sur ce projet qui a pris corps en 2014 avec l'installation des 70 premières caméras de surveillance dans le cadre de la phase pilote. La cérémonie d'hier venait donc consacrer la mise en opérationnalisation du projet de sécurisation du territoire national. A ce jour, « 2 000 caméras soutenues par 65 antennes Rodec sont déjà déployées dans les villes de Yaoundé, Douala, Buea, Limbe, Kousseri, Waza, Garoua-Boulaï, Bafoussam, Garoua et Kye-Ossi », a révélé le représentant du président de la République. Un déploiement qui va s'étendre sous peu dans des localités comme Bertoua, Maroua, Ngaoundéré, Bamenda, Ebolowa, Kribi, Amchidé, Fotokol, Kendzou et sur certains sites et points sensibles. Objectif : sécuriser le territoire, lutter contre le grand banditisme et la délinquance et le désordre urbain.

L'accent étant déjà mis sur les sites devant accueillir les hôtes du Cameroun dans le cadre du Championnat d'Afrique des nations (Chan) 2020. « Au total, 7 000 caméras reliées aux 17 centres régionaux et locaux de commandement et de contrôle seront installées sur l'ensemble du territoire national », a indiqué Joseph Dion Ngute. Des caméras qui, connectées en réseau, vont collecter des images en temps réel, qui seront transférées vers le centre qui a officiellement vu le jour hier. Avant le Premier ministre, c'est le directeur général de la Cameroon Telecommunications, Judith Yah Sunday Achidi qui a pris la parole pour remercier le gouvernement pour avoir associé cette entreprise publique à l'implémentation de cette technologie. .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.