Cameroun: Mayo-Tsanaga - Les comités de vigilance primés

Les meilleurs d'entre eux ont reçu hier des dons constitués de matériel de travail, de denrées alimentaires et des appuis financiers pour un montant de 175 millions de F au cours d'une cérémonie présidée à Mokolo par le gouverneur Midjiyawa Bakari.

La caravane de distribution des appuis exceptionnels du chef de l'Etat a atteint la dernière étape hier à Mokolo, chef-lieu du département du Mayo-Tsanaga. Cet autre département qui s'adosse au Nord-Ouest du Nigeria a beaucoup souffert des affres de la secte terroriste Boko Haram. Il faut rappeler pour cela que la tristement célèbre forêt de Sambissa au Nigeria, véritable sanctuaire de ces terroristes n'est qu'à quelques encablures du canton de Tourou dans l'arrondissement de Mokolo.

Ces populations situées à la frontière nigériane avaient perdu le sommeil. La dernière tentative de l'infiltration des terroristes dans ce département date du 6 juin 2019. Ce jour-là, la mairie de Mokolo avait remis des denrées alimentaires d'une valeur de 2. 630. 000 F aux populations du canton de Tourou ; une information vite captée par les adeptes de Boko Haram qui campent dans les environs de la forêt de Sambissa et qui ont tenté de venir nuitamment récupérer cet appui. Fort heureusement, leur aventure a tourné court car ils ont été détectés par les membres des comités de vigilance qui ont signalé leur présence aux forces de défense qui les ont repoussés. Ce sont ces actes citoyens que le chef de l'Etat encourage à travers les comités de vigilance, véritables sentinelles pour les populations.

Comme ce fut le cas dans les autres départements concernés, le gouverneur Midjiyawa Bakari, représentant du chef de l'Etat avait dans ses valises, outre le matériel de travail pour les membres des comités de vigilance, mais aussi des denrées alimentaires et des appuis financiers. Concernant les denrées alimentaires, les 13 meilleurs comités de vigilance du département du Mayo-Tsanaga ont reçu 33 sacs de maïs, 15 sacs de riz, 92 sacs de mil, 15 sacs d'arachides, 15 cartons d'huile végétale, 20 cartons de sucre, 15 sacs de gombo et 14 sacs de haricot. Pour ce qui est du matériel de travail, il était composé d'innombrables quantités de gourdins, de sifflets, de jumelles, de torches, de paires de bottes, de machettes, de jumelles, de chambres à air, de 30 téléphones portables entre autres. En outre, ils ont perçu 3 millions F.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.