Cameroun: Situation sécuritaire à l'Est - Le Mindef au front

Sur instructions du chef de l'Etat, Joseph Beti Assomo effectue une visite de travail dans cette région depuis jeudi, 22 août 2019.

Rien n'a filtré des trois heures de huis clos jeudi, 22 août 2019 au Poste de commandement du 8e Secteur militaire à Bertoua, région de l'Est. La première journée de la visite de travail du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), sur hautes instructions du chef de l'Etat, chef des forces armées, était consacrée à la réunion de sécurité. Autour de Joseph Beti Assomo, le gouverneur de la région, Grégoire Mvongo, le chef d'état-major des armées, le général de corps d'armée René Claude Meka, l'ensemble des autorités militaires de l'Est sous le commandement du général de brigade Joseph Nouma, commandant de la 12e Brigade d'infanterie motorisée. Ensemble, ils ont évalué la situation sécuritaire de la région, à l'aune des prescriptions du chef des forces armées, Paul Biya, et relativement à des cas d'attaques et de dérapage souvent perpétrés par des réfugiés véreux.

Selon les éclairages de la division de la communication du ministère de la Défense, cette visite de travail mobilise plusieurs enjeux. Elle intervient au moment où la région de l'Est a été secouée par un flux important de réfugiés venus de la République centrafricaine. Un état de choses, comme on le sait, dû à la crise sociopolitique connue par ce pays voisin et limitrophe de l'Est. Ces déplacements parfois incontrôlés ont facilité la circulation d'armes, source d'insécurité et de menace à la paix et la stabilité de la région. À ce jour, si la situation est maîtrisée par les forces de défense et de sécurité, il est question de maintenir la garde. Par ailleurs, des cas de grand banditisme et de braconnage sont régulièrement notés dans les chroniques de sécurité.

De plus, à quelques jours de la rentrée scolaire, il est question de s'assurer que toutes les lignes sécuritaires ont été resserrées, pour un retour sans inquiétude des jeunes élèves à l'école. Ce tour d'horizon effectué par le Mindef avec l'ensemble des autorités administratives et militaires de la région, à en croire notre source, s'est aussi intéressé aux activités économiques de l'Est. Comme on le sait, plusieurs projets structurants y sont mis en oeuvre, avec en sus desprojets d'exploitation minière. Toutes ces initiatives, sève de la relance économique et socle de la politique de Grandes opportunités, doivent être déroulées en toute sécurité. La visite de travail du Mindef s'achève ce jour par l'inauguration du Centre d'entraînement et d'aguerrissement en zone forestière de Motcheboum, dans le département du Haut Nyong.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.