Cote d'Ivoire: Africa Sports - La FIF met fin à la belligérance

La Fédération ivoirienne de football (Fif) est parvenue à trouver, hier, un accord dit transactionnel entre les présidents Alexis Vagba et Antoine Bahi qui se battaient pour le contrôle du club.

Appelée à la rescousse pour aider l'Africa Sports à retrouver sa cohésion, le président Augustin Sidy Diallo de la Fédération ivoirienne de football (Fif), ne s'est pas dérobé à cet exercice.

D'ailleurs, par le biais de la Commission chargée des associations membres de l'instance, il l'a si bien réussi, hier, en amenant Antoine Bahi et Alexis Vagba à parapher un protocole d'accord dit transactionnel, visant à mettre fin à la situation de belligérance au sein du club vert et rouge. Une sorte de cogestion du club.

En tout cas, selon cet accord, Alexis Vagba, reste président de l'Africa Sports. Mais on lui a adjoint un premier vice-président, Antoine Bahi, qui devient président délégué chargé directement de l'équipe de football, les finances sont désormais confiées au vice-président Imad Zarour, le poste de vice-président en charge de l'organisation échoit désormais, à Dosso Aboubacar. Tandis que le secrétariat général devient l'affaire d'Adama Diomandé.

Aucun des ex-belligérants ne doit agir pour le compte du club, sans l'avis préalable de l'autre. L'accord qui n'a oublié aucun détail prévoit des élections anticipées, le 31 juillet 2020. Mais avant, les textes du club tant décriés par tous seront amendés. Et ce, au plus tard le 31 mars 2020.

De nouvelles dispositions pour agir sur le compte

En plus des décisions prises de façon commune par Alexis Vagba et Antoine Bahi, les finances du club devront être logées sur un ou des comptes bancaires ouvert (s) au nom de l'Africa. Ces comptes fonctionneront selon le principe signatures conjointes deux à deux.

Pour un mouvement sur les comptes du club, trois combinaisons de signatures sont acceptées. Bahi Antoine devra signer avec Alexis Vagba, ou ce sera Alexis Vagba et Imad Zarour ou encore Bahi Antoine et Dosso Aboubacar.

« Les parties s'interdisent de procéder à un recrutement séparé des joueurs, des membres de l'encadrement et de tout autre personnel. En application du présent protocole, les parties décident de fusionner les équipes constituées de joueurs recrutés séparément lors de la crise pour en faire une seule et même équipe », retient-on de la lecture faite par le directeur exécutif de la fédération, Jean-Baptiste Sam Etiassé, qui annonce une fusion des deux équipes de football formées par Bahi et Vagba.

Séance tenante, les deux dirigeants du club vert et rouge ont marqué leur engagement à œuvrer la main dans la main pour construire la maison.

« Après la pluie, c'est le beau temps. Je veux demander aux Membres associés mobilisés de mettre balle à terre. J'ai fait la paix avec le grand frère Vagba. En réalité, je n'ai rien contre sa personne. Mais l'Africa Sports, notre passion commune était en difficulté et nous ne pouvions pas croiser les bras. Maintenant que la paix est revenue, nous allons travailler dans le sens de la construction d'un Africa Sports fort et respecté », a indiqué Antoine Bahi.

Pendant qu'Alexis Vagba saluait les efforts du président de la Fif, Sidy Diallo, pour son implication dans la résolution de la crise. « Sidy Diallo a fait beaucoup d'efforts pour arriver à ce résultat. Concernant Antoine Bahi, nous sommes des frères. Et il y a longtemps que nous sommes ensemble. Je le remercie d'avoir accepté les termes de ce protocole », a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.