Somalie: «Omar Finnish» nommé nouveau maire de Mogadiscio

Le président du gouvernement fédéral somalien a nommé jeudi un nouveau maire pour la capitale, Mogadiscio, qui fait également office de gouverneur de la région, le Banadir. Son prédécesseur a succombé à ses blessures au début du mois, après avoir été victime d'un attentat du groupe jihadiste des shebabs dans son bureau.

Prendre la suite de celui qui était surnommé « Ingénieur Yarisow », et qui était très populaire n'est pas une tâche facile. Et le chef de l'État a choisi un homme à poigne, tout en remaniant profondément l'état-major de ses forces de sécurité.

Comme beaucoup de Somalis, le nouveau maire de la capitale porte un surnom. On l'appelle « Omar Finnish ». De son vrai nom Omar Mohamud Mohamed, c'est un chef de guerre bien connu en ville. Jusqu'à la conquête de la capitale par les tribunaux islamiques en 2006, il était l'un des guerriers les plus puissants de la région. Issu du clan des Hawiye, commandant une faction dissidente de l'armée du général Aïdid, depuis l'instauration d'une autorité centrale, il s'était reconverti dans la politique, comme député au fil des différents Parlements.

C'est un changement radical par rapport à l'homme à qui il succède, le désormais célèbre Abdirahman Omar Osman, dit « Ingénieur Yarisow ». Lui était un civil, un ancien réfugié des quartiers pauvres de Londres, où il avait été élu du Parti travailliste et une figure respectée de sa communauté. Un homme optimiste et travailleur, ainsi que le décrivent ses amis, dévoué au relèvement d'une ville effondrée, vérolée par vingt ans d'anarchie.

On sait maintenant qu'Abdirahman Omar Osman a été tué par une femme, l'une de ses conseillères, aveugle, qui était en fait une taupe des shebabs. La nomination d'un ancien seigneur de guerre à son poste, mais aussi de nouveaux chefs des forces armées et des renseignements le même jour, indique que le ton va changer dans la conduite des affaires à Mogadiscio.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.