Madagascar: Une semaine agitée à l'Assemblée

C'est vers l'assemblée nationale et le sénat que s'est focalisée l'attention du monde politique cette semaine.

L'examen de la loi sur le statut de l'opposition a suscité quelques remous dans l'hémicycle, mais elle a été adoptée sans problème en dépit du départ des députés du groupe parlementaire TIM . Hier après midi, c'était au tour des sénateurs de l'examiner, mais l'examen a été reporté à une date ultérieure. . Les desseins de l'ancien président Marc Ravalomanana ne sont pas entièrement contrecarrés puisque c'est le statu quo pour le moment Il va néanmoins pouvoir intervenir régulièrement dans le débat politique Il a été nommé président du RMDM , la plateforme regroupant seize partis opposés au régime. Leur lobbying auprès de la SADC n'a pas été totalement payant puisque le président de la république a reçu un accueil favorable de ses homologues lors de la réunion de l'organisation en Tanzanie.

Sa stature internationale ne fait plus de doute et elle va se renforcer lors de son déplacement au Japon où il va participer au TICAD 7.Les autorités ecclésiastiques et étatiques s'occupent des préparatifs de l'accueil du pape François avec une attention particulière. Le défi sécuritaire est immense et l'organisation et la gestion des forces de l'ordre doivent être exemplaires. Près de dix mille hommes seront sur le terrain. Le nombre n'est pas exagéré car un million de personnes participeront aux différentes manifestations. Différents ministères seront associés à la gestion de l'événement.

Sur le plan international, c'est la catastrophe écologique engendrée par les immenses incendies de la forêt amazonienne qui a focalisé l'attention des médias. Son ampleur a semé l'effroi dans les différentes opinions publiques.. Les images .satellites ont été relayées par les différentes chaînes d'information . Le sujet va d'ailleurs être évoqué durant le sommet du G7 qui s'ouvre aujourd'hui à Biarritz. Les sept chefs d'état présents vont aborder de nombreux thèmes d'actualité Les questions qui fâchent sont nombreuses/ il y a notamment celles du Brexit, des migrants en Europe ou des relations économiques conflictuelles entre les Etats Unis et la Chine. La Russie de Vladimir Poutine est toujours tenue à l'écart à cause des sanctions engendrées par la crise ukrainienne. Mais le président russe a été reçu auparavant par son homologue français au Fort de Brégançon.

La question des migrants reste toujours problématique en Europe. Une fois de plus un navire avec une multitude de réfugiés a dû rester au large de ports italiens. Le refus de laisser accoster l'Ocean Viking par le gouvernement italien a suscité un véritable tollé. Un accord européen a cependant pu être trouvé. Les migrants vont être répartis entre la France, l'Allemagne, l'Irlande, le Portugal et la Roumnie

En Afrique, le Soudan semble être sorti de la crise institutionnelle où elle s'était enfoncée depuis plusieurs mois. Le conseil souverain censé mener la transition pendant trois ans, a prêté serment mercredi et un premier ministre a été nommé. La confiance de la population envers cet organe n'est pas encore tout à fait acquise

Le calme est revenu sur le front des délestages et des coupures d'eau. La situation n'est pas encore entièrement rétablie, mais il y a une véritable amélioration. Le pouvoir peut affronter d'autres problèmes qui surgissent inopinément. Il se doit d'être réactif car la population n'entend pas Le laisser s'endormir sur ses lauriers. Les semaines à venir risquent d'être particulièrement agitées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.