Congo-Brazzaville: Education - Les enseignants finalistes en formation continue

La formation qui se tiendra du 26 août au 14 septembre à Ouesso (Sangha), Djambala (Plateaux) et Madingou (Bouenza) permettra aux finalistes, récemment affectés dans les douze départements du pays, de renforcer leurs capacités pédagogiques pour améliorer en conséquence la qualité de l'éducation.

Le séminaire de formation continue auquel prendront part les enseignants finalistes, trois semaines durant, portera sur plusieurs aspects pédagogiques qui intègrent, entre autres, les technologies de l'information et de la communication. « Il s'agira pour chacun d'entre vous de s'approprier des compétences nouvelles liées à la didactique des disciplines, la pédagogie fondée sur les méthodes participatives, l'administration scolaire assortie des principes de fonctionnement du système éducatif, les acquis scolaires portant sur la planification des actions de remédiation, l'initiation à la recherche-action pour les solutions aux difficultés inventoriées lors des pratiques de classe », a expliqué le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, aux bénéficiaires de la formation, le 24 août à Brazzaville, avant leur mise en route.

L'initiative pédagogique concerne au premier rang les professeurs de collèges et ceux des lycées ayant terminé leur formation dans les écoles professionnelles et qui ont été déployés sur toute l'étendue du territoire pour combler le déficit en personnel enseignant. Les enseignants des départements des Plateaux, de la Cuvette, de la Cuvette-Ouest, de la Sangha, de la Likouala et de Brazzaville suivront leur formation à Ouesso dans le département de la Sangha. Tandis que Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza, abritera ceux venus de Pointe-Noire, du Kouilou, du Niari, de la Lekoumou et la Bouenza localité hôte.

Soulignant la nécessité de disposer d'un système éducatif de plus en plus performant et compétitif, Anatole Collinet Makosso a indiqué que la professionnalisation du métier d'enseignant est capitale pour la rénovation dudit système. La formation continue des personnels constitue un levier destiné à développer les compétences et les performances des gestionnaires de l'acte d'enseignement-apprentissage, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le directeur de l'enseignement secondaire, Jean Luc Mountou, a rappelé que l'Objectif de développement durable n°4 de l'Unesco, la stratégie sectorielle de l'éducation et le Plan national de développement exigent que le Congo atteigne un seuil d'éducation bien apprécié dans la région de l'Afrique centrale. L'atteinte de ces objectifs, selon lui, passe par la formation continue des personnels. « La vision du développement de notre pays prévoit de donner aux jeunes une éducation de qualité et de répondre aux besoins en ressources humaines pour une économie émergente. Telle est globalement la mission dévolue à l'ensemble de notre système éducatif dans le processus visant sa modernisation », a-t-il déclaré.

Cette formation pour le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation pose les fondements d'une action pédagogique qui, à moyen terme, produira les résultats positifs et satisfaisants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.