Congo-Brazzaville: Accord Congo-FMI - La FMC met en garde des Congolais qui tenteraient d'entraver le processus enclenché

Le secrétariat permanent et le Comité central de la Force montante congolaise (FMC) se sont réunis, le 23 août à Brazzaville, pour apprécier le dernier discours à la nation du chef de l'Etat. A l'occasion, ils ont mis en garde tous les Congolais « détracteurs » qui tenteraient de mettre en cause le programme engagé avec l'institution onusienne.

Dans son discours à la nation, délivré le 14 août dernier, le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, saluait la signature, le 11 juillet dernier, de l'accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit avec le Fonds monétaire international. Mais à peine conclu, quelques Congolais ont commencé déjà à dénigrer ce programme, affirmant qu'il échouera net un jour. Suite à ces affirmations qu'elle qualifie de « gratuites », la FMC, réunie sous la houlette de son premier secrétaire, Juste Bernardin Gavet, a rendu publique une déclaration dans laquelle elle fustige cette « mauvaise foi ».

Une cabale médiatique qui, selon l'organisation de jeunesse du Parti congolais du travail, n'a pour but que de « détourner la conscience des Congolais, en vue d'entamer la confiance qu'ils ont envers le président de la République ».

« La Force montante congolaise, qui s'engage à soutenir toute action concourant à l'exécution effective de l'accord conclu avec le Fonds monétaire international, met en garde tous ceux qui tenteraient d'entraver le processus ainsi engagé », souligne la FMC dans sa déclaration.

Par ailleurs, elle interpelle le gouvernement à mettre en œuvre les quarante-huit mesures arrêtées dans ce programme, constituant le cahier des charges de l'accord afin que le processus lancé aboutisse dans la sérénité.

En ce qui concerne la réserve du pétrole découverte dans le Delta de la Cuvette, précisément à Mikoungou, un village du district de Loukolela, la FMC soutient ce grand projet qui contribuera à la relance économique du pays. Par contre, elle s'est insurgée contre ceux qui contredisent la découverte de ce gisément. À cet effet, elle dénonce la campagne de désinformation menée par quelques acteurs politiques congolais dont le but, selon les jeunes du PCT, est de discréditer le gouvernement.

Au sujet de la crise qui a sévi au sein de la FMC, le premier secrétaire de cette organisation politique a appelé ses membres à l'unité afin que la paix y règne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.