Congo-Brazzaville: Coupe du Congo - Sept cent vingt mille francs CFA d'amende pour l'Etoile du Congo

Les récents vainqueurs de la Coupe du Congo ont écopé d'une lourde amende à cause des actes posés par leurs joueurs et supporters, le 14 août, lors du match qui les a opposés à l'AS Otohô.

Il n'y avait pas eu des incidents majeurs lors de la finale de la Coupe du Congo. Mais l' Etoile du Congo, qui n'avait plus atteint la finale depuis celle avortée en 2010 qui devrait l'opposer à l'AC Léopards de Dolisie, avait la pression et les émotions à gérer . Au terme de la rencontre, les Stelliens ont pu toucher à leur but. Ils ont gagné treize ans après leur premier trophée en s'imposant en finale devant l'AS Otohô 4-2 aux tirs au but après un score de 0-0 au temps règlementaire. Dans l'euphorie, ils ont posé des actes qui ont été rattrapés par la commission d'homologation de la Ligue nationale de football (Linafoot).

Son gardien et capitaine Pavhel Ndzila et Brel Mohendiki sont suspendus pour quatre matches. Ces deux joueurs, confirme l'avis d'homologation, « se sont illustrés manifestement par des actes de pratiques fétichistes avant l'exécution des tirs au but en agitant des serviettes de couleurs jaunes. » Le match se jouant aussi dans les tribunes, les supporters de l'Etoile du Congo ont commis des actes qui ont alourdi l'amende. Ils ont, explique le même avis, « allumé des fumigènes dans les gradins pour certains et envahi le terrain pour d'autres après la remise des trophées ».

« L'équipe de l'Etoile du Congo paie une amende de vingt mille francs selon l'article 83, dix mille francs (article 99), deux cent mille francs (article 70) puis cinq cent mille francs (article 69 du reglément de la compétition, soit un total de sept cent vingt mille francs cfa »

L'Etoile du Congo n'était pas la seule équipe à être frappée d'une amende, son adversaire l'AS Otohô a une sanction un peu légère d'autant plus que son gardien Wolfrogon Mongondza Ngobo a fait usage des pratiques fetichistes avant le coup d'envoi et avant le début de la première prolongation en aspergeant l'eau dans les filets et sur toute la ligne des buts. Il est suspendu pour qiuatre matches alors que , « l'équipe de l'AS Otohö paie dix mille francs (article 83), dix mille francs (article 99) et deux cent mille francs (article 70, soit un total de deux cent mille francs cfa .»

Les entraîneurs Cédric Arnaud Nanitelamio (Etoile du Congo) et Ghislain Tchiamas (AS Otohô) reçoivent un avertissement pour manque de fair- play envers l'adversaire. Le même avis précise que les deux ont publiquement manifesté un comportement antipathique l'un envers l'autre après le match.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.