Cote d'Ivoire: Recomposition de la CEI - Henriette Lagou appelle l'opposition à éviter la radicalisation

En dehors de quelques mécontentements, la réforme électorale est de plus en plus saluée.

Le Groupement des partenaires politiques pour la paix (Gp-paix) a appelé, hier, lors d'un point de presse aux deux-plateaux, les responsables des partis politiques de tous bords à quitter la voie de la radicalisation pour emprunter celle de la paix.

Henriette Lagou, responsable de cette plateforme de partis de l'opposition qui était, pour la circonstance, entourée des autres leaders, a salué la mise en place d'un texte, fruit du cadre de dialogue qui a duré six mois (de janvier à juin).

Elle a pris acte de la déclaration du président de la Commission de l'Union africaine qui a salué le dialogue ayant suscité la recomposition de cet organe. Avant d'inviter la communauté internationale à rappeler à l'ordre les acteurs politiques ivoiriens pour qu'ils s'impliquent dans le processus de stabilisation de la Côte d'Ivoire engagé par le président de la république, Alassane Ouattara. Pour elle, les responsables des partis politiques ont pour mission constitutionnelle d'éduquer le peuple, de consolider la paix et l'unité nationale.

Rappelant que le temps imparti pour l'organisation des élections est court, Henriette Lagou les a exhortés à éviter la politique « préjudiciable »de la chaise vide et à occuper leur place dans la Cei dans l'intérêt de tous.

« Le Gp-Paix reconnaît que la recomposition actuelle de la Cei contient des avancées notables au regard de l'ancienne Cei et eu égard à l'arrêt de la Cour africaine des droits de l'homme », a-t-elle précisé. Avant d'affirmer que 90% des propositions ont été prises en compte, leur groupement ayant participé à toutes les étapes des discussions.

C'est pour cette raison qu'elle a, une fois de plus, félicité le gouvernement pour avoir respecté ses engagements internationaux par l'ouverture de ce dialogue politique inclusif et participatif, tout en l'encourageant à continuer les échanges.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.