Ile Maurice: Paul Bérenger - Ministère de l'Environnement pas «stand alone » est un « crime contre la planète »

Sauver la planète. Solutions pour prévenir l'asphyxie collective.

C'est ce qu'a proposé la jeunesse militante, lors d'un forum interactif sur l'environnement, le samedi 24 août, au Plaza. En ouverture des réflexions sur les «actions quotidiennes», Paul Bérenger leader du Mouvement Militant Mauricien a souligné un «symbole terrible» qui montre comment le gouvernement est en retard sur le dossier de l'écologie.

Paul Bérenger a affirmé que dans le monde, le ministère de l'Environnement est l'un des plus importants du gouvernement. C'est un «stand alone. Un job à plein temps». Or à Maurice, il y a le ministère de l'Environnement et de la Sécurité Sociale. Double portefeuille occupé par Etienne Sinatambou. C'est, selon le leader des mauves, «enn galimatia», un «crime contre la planète».

Tout en reconnaissant que c'est, «much easier said than done», il a insisté pour que les autorités fassent, «reculer le charbon». Paul Bérenger a ironisé sur le fait qu'auparavant, «kan ti bizin zour kikenn nou dir se enn bagass». Mais qu'aujourd'hui, «nou donn bagass so valer».

Abordant le volet des énergies fossiles, le leader du MMM a estimé que comme l'industrie sucrière est menacée, «si li ale, bagass ale». Il a alors affirmé qu'Ivan Collendavelloo, vice Premier ministre et ministre de l'Energie et des Utilités publiques, «pena okenn» compréhension de l'urgence des enjeux. Surtout en ce qu'il s'agit de l'utilisation du liquefied natural gas. Paul Bérenger a ajouté : «fodé pa badine kouma Collendavelloo». Allusion au projet d'achat de turbines à gaz par le Central Electricity Board. Critique, Paul Bérenger a lancé : «bizin ena dimoun ki ena servo pou get li globalman». Dans cette optique, il a préconisé la création d'un, «super ministère de l'Agriculture et de l'Ecologie».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.