Cameroun: Alimentation à l'école - Le Minsanté lance des contrôles

Pour éviter les maladies hydriques, des équipes sillonnent des établissements scolaires

A la fin de l'année scolaire 2017/2018, notamment au mois de mai, le Cameroun a été frappé par une épidémie de choléra. A la faveur de l'année scolaire 2018/2019 qui commence, le ministère de la Santé publique prend les devants et fait le pari d'une rentrée scolaire sans choléra, en mettant le cap sur la prévention et des actions de terrains dans les écoles.

Lundi dernier jour de rentrée scolaire 2018/2019, à l'école publique de Messa, c'était la grande affluence. Entre instituteurs et élèves, de nombreux vendeurs de denrées alimentaires.

Et pour se rassurer de la qualité de ces denrées, une équipe de la direction de la promotion de la santé. « En étroite collaboration avec les départements ministériels concernés par cette rentrée scolaire, il s'agit de mettre un accent tout particulier sur la sensibilisation, le respect strict des règles et mesures d'hygiène, la sensibilisation », dévoile un membre de l'équipe.

Certains produits et aliments pouvant mettre à mal la santé des enfants, ou provoquer la propagation du choléra sont passés au peigne fin. Des échantillons et autres bouteilles de boissons sont emportés.

Des tests seront effectués et certaines denrées interdites de vente si les conditions de préparation s'avèrent inadéquates. Une note du ministre de l'Education de base, a été signée à cet effet demandant aux responsables de s'assurer de la qualité des denrées alimentaires vendues. A l'Ecole spécialisée pour enfants déficients auditifs, on n'a pas attendu la note du ministre.

« Nous avons des enfants un peu particulier, et même au niveau de leur alimentation, nous y veillons. Une cantine est ouverte à cet effet avec un personnel que nous maîtrisons bien et à même de répondre en cas de problème », nous déclare la directrice Béatrice Nkousse'e. Un tour dans ladite cantine achèvera de nous édifier sur la propreté des locaux et la qualité des denrées vendues.

Lire aussi : « C'est un combat de tous les instants »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.