Cote d'Ivoire: Me Herman Yaméogo - « La place du général Diendéré n'est pas en prison »

A la reprise de l'audience du procès du coup d'Etat de septembre 2015, le vendredi 23 août 2019, Me Antoinette Ouédraogo a plaidé l'acquittement pour ses clients, Me Herman Yaméogo et Léonce Koné.

Les deux sont poursuivis pour complicité d'attentat à la sûreté de l'Etat, et coups et blessures volontaires. Plaidant assise pour raison de santé, Me Antoinette Ouédraogo a soigné les intérêts de Me Herman Yaméogo et Léonce Koné.

Dans sa plaidoirie, l'avocate a sollicité l'acquittement pour ses clients car, note-t-elle, dans le dossier, « je n'ai pas trouvé d'éléments constitutifs en ce qui concerne la complicité d'attentat à la sûreté de l'Etat ».

Mieux, poursuit-elle, l'auxiliaire de justice pense que « 60% des messages dans le téléphone (extraits lors de l'expertise) ne sont pas de Léonce Koné ». A l'en croire, « les contenus des messages sont suspects ». Lire la suite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.