Cote d'Ivoire: Bondoukou : / Enregistrement des naissances et décès - Les officiers d'état civil formés sur les nouvelles procédures

Les officiers d'état civil de la région du Gontougo ont bénéficié d'un atelier de renforcement de capacités en vue de leur donner les armes nécessaires pour faciliter les enregistrements des naissances et des décès dans leurs différentes localités.

C'était le 22 août à Bondoukou. Venus des cinq départements de la région, les sous-préfets, les directeurs départementaux de la Santé et de l'Hygiène publique et quelques agents d'état civil des mairies et sous-préfectures ont été instruits sur les procédures appropriées à appliquer.

A en croire Dr Toa Bi Irié Laurent, chargé d'études à la direction générale de la Santé et point focal de l'enregistrement des naissances et décès, cette rencontre visait à faire un plaidoyer auprès des autorités préfectorales et sanitaires locales et contribuer au renforcement du taux d'enregistrement des naissances et des décès dans les délais.

Aux dires du Dr Toa Bi Irié Laurent, durant les deux dernières années, le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique a lancé trois projets pilotes d'enregistrement des naissances des nouveau-nés par le personnel de santé. Une opération qui a permis d'améliorer le niveau et la qualité des enregistrements à l'état civil. Selon lui, une phase d'extension de cette opération est programmée dans plusieurs régions du pays.

Cet atelier a donc été l'occasion de présenter aux participants le projet et les outils de la phase opérationnelle. Le sous-préfet de Tabagne, Lago Digbeu Mathieu, les a exhortés à s'approprier ces nouvelles procédures en vue de contribuer à la mise en œuvre de ce nouveau mécanisme pour avoir un état civil moderne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.