Soudan: Le tribunal d'Al-Bachir écoute les témoins de l'acte d'accusation

Khartoum — Le tribunal de l'Institut de formation judiciaire et juridique de la banlieue d'Arkaweet a continué d'entendre l'affaire contre l'ancien président Omar al-Bachir, dans laquelle il fait face à des accusations de possession de devises étrangères et de devises locales dépassant le nombre fixé par la loi et a été saisi à l'intérieur de sa résidence.

Le juge du tribunal, Sadiq al-Faki, a entendu le témoin du premier acte d'accusation (procureur) qui a tourné le dossier au tribunal.

Le tribunal a également entendu le deuxième témoin, un major des forces armées, qui a supervisé le décompte du montant de l'accusation et l'a vérifié, ainsi que le troisième témoin, un employé de la Banque nationale d'Omdurman qui a été charge de compter le montant exact et de vérifier les chiffres saisis dans la résidence de l'ancien président.

Au cours de l'audience, le défendeur a demandé la libération de l'ancien président par garantie et le juge de la Cour a indiqué que la demande sera examinée par son bureau à l'autorité judiciaire.

La cour continuera à tenir des audiences samedi prochain pour écouter deux témoins appartenant aux forces armées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.