Cameroun: Vente des armes et munitions - Levée de l'interdiction dans huit régions

Le ministre de l'Administration territoriale (MINAT), Paul Atanga Nji, a préside hier en mi-journée dans la salle des conférences de son département ministériel, une importante séance de travail avec les responsables des armureries.

Celle-ci faisait suite à la décision prise le 4 avril dernier par le MINAT de procéder à la ferméture de ces établissements dans certaines régions du Cameroun, en raison de ce que de nombreuses personnes étaient détentrices d'armes et de munitions sur le territoire national, et surtout que « le nombre d'armes à feu en circulation est largement supérieur à celui des autorisations dûment accordées par les autorités compétentes », avait-il alors souligné dans un communiqué rendu public à cette occasion. Ce qui avait eu pour effet, d'accroître l'insécurité dans certaines régions du pays.

À l'issue de la séance de travail d'hier, huit régions sur dix ont vu cette interdiction levée, alors que la décision du MINAT du 4 avril 2018 reste valable dans le Nord- Ouest et le Sud-Ouest.

Toutefois, les responsables des armureries dans les autres régions se sont engagés à un inventaire exhaustif des différentes opérations menées dans leurs structures pour permettre une traçabilité de celles-ci.

Lire aussi : « C'est un combat de tous les instants »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.