Togo: Le corps enseignant menace de rentrer en grève

L'administration du Lycée Français de Lomé a encore 8 jours pour dégonfler la baudruche de la grève du corps enseignant qui plane au-dessus de sa tête et de la rentrée scolaire 2019-2020.

Pour ces enseignants qui ne sont pas du tout content de la disparition progressive de leurs acquis sociaux et aussi des agissements d'après eux du proviseur Laurent Thomas qui, depuis son arrivée à la tête de cet établissement scolaire au programme français, basé à Lomé, se serait « spécialisé dans le rabotage des contrats et le gel des salaires du personnel ».

Ces enseignants en question citent entre autres acquis qui sont charcutés le passage de la durée des vacances de 50 à 45 jours pour les agents de maîtrise sans quelque consultation ou négociation et sans compensation aucune, alors que les enseignants locaux, pour leur part, voient leur premier contrat de travail à durée déterminée (CDD) être déduit de 12 à 10 mois. Au même moment, on assiste aussi au gel de l'augmentation annuelle de 2,5% des salaires et les délégués du personnel exclus du Comité de gestion.

Face à un proviseur qu'eux-mêmes jugent non réceptif à toutes leurs doléances, les enseignants brandissent une plateforme revendicative qui exige un rétablissement sans condition des droits sociaux.

Il urge dès lors de faire redescendre la tension pour le grand bonheur des apprenants afin que la rentrée soit effective le 02 Septembre prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.