Cameroun: Yaoundé - Un élève poignardé au lycée de Ngousso Ngoulmekong

Bama Medoule, blessé le lundi 8 octobre dernier par un autre élève pour une affaire de jalousie, se porte déjà mieux. L'auteur est toujours recherché.

Lundi dernier, aux environs de 12h au lycée de Ngousso Ngoulemekong à Yaoundé, l'élève Bama Medoule en classe de Terminale D1 a été poignardé à la poitrine par un élève de Première D1, le nommé Gires Kuinang.

Selon l'infirmière de cet établissement de l'arrondissement de Yaoundé V, cet acte atroce aurait pour origine une dispute enclenchée entre les deux apprenants au sujet d'une fille. C'était dans un snackbar le vendredi 5 octobre dernier. Des jours sont passés mais le bourreau n'avait toujours pas digéré l'altercation.

En effet, d'après les témoignages des professeurs dudit lycée, les deux élèves avaient la même copine. Ce qui n'a pas été apprécié par l'auteur de l'acte. Pour en finir, l'élève Gires Kuinang a décidé de se débarrasser de son rival. D'après Ferdinand Binzouli, commandant de la brigade de gendarmerie de Ngousso, l'élève poignardé se porte bien.

« Tout est sous contrôle. Nous avons pris la situation en main et nous ferons tout pour punir le coupable », a-t-il assuré. La victime a été conduite à l'Hôpital général de Yaoundé pour sa prise en charge. D'après sa maman, Bama Medoule va mieux. Son camarade quant à lui est toujours recherché. La mère de ce dernier s'est engagée à prendre en charge tous les frais médicaux de la victime. Des enquêtes se poursuivent à la gendarmerie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.