Congo-Kinshasa: [Œuvre du Patriarche Antoine Gizenga] COM-A-SOL - Kogi Gizenga relance les activités

Ancien Premier ministre et grand acteur sociopolitique, Antoine Gizenga tenait fermement au développement de l'Afrique, de manière générale, et de la République Démocratique du Congo, en particulier. Hormis le Parti Lumumbiste Unifié auquel il s'était consacré, le Patriarche avait également créé, en 1977, la Communauté Africaine de Solidarité (COM-A-SOL), une coopérative de petites entreprises ou d'artisans dans tous les secteurs économiques avec pour mission d'encadrer les africains dans le travail collectif pour lutter contre la faim et améliorer le niveau de vie.

Le temps est passé, les idées ont légèrement été recouvertes de poussière jusqu'à ce que Kogi Gizenga, l'administrateur régional de la COM-A-SOL décide de relancer les activités de cette association pour ainsi matérialiser la vision de son fondateur.

Le samedi 24 août 2019, les activités de la COM-A-SOL basées sur la coopérative de crédit au peuple ont été officiellement relancées par l'inauguration d'une cantine publique à Ngaba. La cérémonie a eu lieu sur l'avenue Kianza dans la Commune de Ngaba, où plusieurs personnalités y ont pris part notamment, le bourgmestre de la commune de Ngaba qui a coupé le ruban symbolique, le secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) et tant d'autres.

Kogi Gizenga souhaite, à travers cette relance, concrétiser la vision du patriarche Antoine Gizenga qui, au départ, l'avait créé dans l'objectif d'aider la population à l'auto prise en charge par l'octroi de crédit.

L'administrateur régional a laissé entendre que la Communauté Africaine de Solidarité est une coopérative des crédits pour des petits entrepreneurs, et des artisans qui se mettent ensemble pour un travail productif.

Pour ce qui est des actions de la COM-A-SOL, l'équipe dirigeante prévoit un programme élargi des actions pour les mamans qui, avec la carte de membre COM-A-SOL, doivent bénéficier des produits alimentaires de première nécessité, avec un coût réduit à 1/3 du prix normal des produits sollicités. Ainsi, les papas seront les grands bénéficiaires de la création de petites entreprises où tout le monde pourra avoir une activité.

Par ailleurs, la jeunesse reste l'une des priorités pour l'équipe dirigeante qui songe déjà à l'encadrement des jeunes. La COM-A-SOL se lance ce jour dans la bataille de créer et développer des activités économiques attirantes pour occuper les jeunes chômeurs.

Toujours dans le cadre de la relance des activités de la COM-A-SOL, son administrateur régional Kogi Gizenga a décerné à Anne Mbumba Gizenga, veuve du feu Antoine Gizenga, le diplôme de mérite pour la vision qu'avait son défunt époux d'appliquer la social-démocratie au profit de son peuple. "La COM-A-SOL est une initiative qui a besoin des nos efforts tous", a-t-elle déclarée.

Lugi Gizenga, partenaire de la COM-A-SOL et Secrétaire général du PALU, invite tous le congolais à soutenir cette association. Il remercie avant tout le Patriarche Gizenga pour cette noble et grandiose initiative car, la COM-A-SOL est aujourd'hui un patrimoine pour tous et ne doit pas être abandonnée. "Au regard de la vision de l'équipe dirigeante actuelle de la COM-A-SOL, nous devons leur apporter notre appui. En cela, sa croissance reflèterait la grande vision du Patriarche Gizenga d'investir pour servir tout le peuple congolais à travers le socialisme qui n'est nécessairement pas la parole, mais aussi l'action", a-t-il soutenu.

Il est évident de constater que la population de Ngaba, dans les jours à venir n'aura plus à s'inquiéter de ce qui est de produit alimentaire de première nécessité car, la cantine inaugurée leur permettra de s'approvisionner à tout moment.

Focus sur la COM-A-SOL

La Communauté Africaine de Solidarité est une organisation non gouvernementale de développement à but non lucratif. Elle fonctionne en tant que coopérative de petites entreprises ou d'artisans, dans tous les secteurs économiques.

Elle fut fondée par le Patriarche Antoine Gizenga lorsqu'il était en exil politique en Angola en 1977. Elle encadrait les réfugiés congolais à l'agriculture pour qu'ils aient les moyens de se prendre en charge et ne pas dépendre uniquement des aides humanitaires. La vision du Patriarche était d'encadrer les africains dans le travail collectif pour lutter contre la faim et améliorer le niveau de vie.

De retour au pays en 2007, la COM-A-SOL est enregistrée au Ministère de la Justice et prend une forme juridique légale.

La nouvelle direction administrée par Monsieur Kogi Gizenga propose de redynamiser la COM-A-SOL avec l'amélioration du système de gestion. Ce qui implique notamment, la décentralisation de la gestion des projets, le recensement pour l'actualisation de la base de données, la vente des cartes de membres et l'amélioration du système de recouvrement des cotisations avec installation du mobile money.

Mais, il est également question de motiver la formation professionnelle de ces membres, établir des partenariats avec d'autres organisations ou institutions pour améliorer la prestation de services à ses membres et chercher des partenaires financiers.

Kogi Gizenga, étant le Délégué Afrique Centrale de la Chambre Brésil Afrique pour l'agriculture, élevage et nouvelles technologies, assure que cette organisation viendra au mois de septembre sur invitation du chef du l'Etat. Elle qui a déjà mobilisé plus de 1.000.000.000 $ d'investissement pour le secteur agricole du Nigeria, avec comme impact social, de plus de 5.000.000 d'emplois directs et indirects, cherche à son tour de faire bénéficier le Congo, en général et la COM-A-SOL en particulier, de son expertise avérée.

«Maman Zando»

La cérémonie de relance des activités de la COM-A-SOL a aussi proposé le lancement d'un tout nouveau produit dénommé «Maman Zando». Ce produit n'est plus, ni moins, que du crédit marchandise pour les mamans membres de la COM-A-SOL. Elles devront effectuer un dépôt d'une caution de 30$ à la COM-A-SOL et bénéficieront d'un crédit de marchandise 3 fois la valeur de leur caution, c'est-à-dire, d'une valeur de 90$. Ce crédit devra être remboursé, sans intérêts, dans 3 ou 5 jours sous peine de voir son contrat être annulé.

La COM-A-SOL a promis de faire un produit similaire pour les papas. Pour ces derniers, il ne s'agira pas forcément de la marchandise en crédit, mais plutôt des kits professionnels.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.