Guinée: Kabine Komara, ancien Premier ministre au 44ème Grand Hadj Symposium de la Mecque

Eu égard aux conflits dans la sous région du Proche et Moyen Orient et à la montée du radicalisme religieux entraînant une certaine islamophobie, les autorités saoudiennes ont bien voulu convier autour de cette thématique d'actualité majeure.

Parmi les conférenciers de cet important raout, l'ancien Premier de Guinée, Kabiné Komara qui a séjourné en Arabie saoudite du 4 au 19 Août dernier.

Il a bien voulu partager avec Confidentiel Afrique en exclusivité ses impressions sur ce symposium, qui, à la différence des années passées, où les participants étaient limités à des intellectuels et religieux du Royaume et de quelques pays arabes comme l'Egypte et le Soudan, a innové cette année en ouvrant le forum à une soixantaine de participants sélectionnés à travers le monde (Europe de l'Ouest et de l'Est, Asie, Australie, Etats-Unis, Moyen Orient, Afrique du Nord et Afrique Subsaharienne et bien sûr Arabie Saoudite).

Discussions enrichissantes à haute portée sociale et diplomatique

Les autorités organisatrices ont également tenu à la diversité des compétences en invitant une palette diversifiée de personnalités d'expériences et de références diverses : Intellectuels, Professeurs d'Universités de grande réputation en provenance des USA et d'ailleurs, hommes de science, des média (comme Omar Harfoucj le PDG de Africanews) , acteurs de la société civile, chercheurs, personnalités religieuses dont le Grand Imam de la Mecque.

C'est à ce titre que M. Komara a été invité, nous a t-il confié. Il était d'ailleurs le seul conférencier qui ait occupé un rang officiel si élevé dans son pays.

La conférence a été ouverte par une allocution de bienvenue du Ministre du Hadj et Umra Dr Mohammad Saleh binTaher Benten qui, au nom du Roi Salman, a remercié tous les invités et les a exhortés à des échanges de haut niveau tout au long du symposium. Le vice Ministre Dr Abdelfattah Suliman Mashat a lui été présent durant toute la durée des échanges.

Quatre sous thèmes ont ponctué la conférence avec des communications de haut niveau à savoir : Science et Islam au service des Peuples, une session au cours de laquelle les œuvres humanitaires du Royaume ainsi que les efforts déployés par d'éminents docteurs en médecine et en recherche sur le cancer infantile et pour réduire les effets des maladies infructueuses ont été débattus par les participants du Symposium.

"La Méthodologie de l'Islam en matière de Tolérance et de Coexistence", sujet largement développé par d'éminentes personnalités religieuses comme le Grand Imam de de la Grande Mosquée Sainte de Makkah et le Grand Mufti du Kirghizistan ainsi d'autres éminences ont relevé et commenté avec forces détails des versets du Coran et des textes des Hadith du Prophète ( PSL) qui prônent et dictent la Tolérance en Islam ainsi que la Tolérance.

"L'Humanité à l'Age du Digital" Ce thème très actuel a été aborde par des hommes de média et des sociologues qui ont montré en quoi les NTIC sont porteuses d'opportunités et de menaces par rapport à la morale, à la vie familiale et à la vie en société, surtout pour la jeune génération .

Le quatrième et dernier thème » Les Chemins pour conduire vers l'Islam ». Ce thème fut l'occasion de partages d'expériences pathétiques de conversion spectaculaires de personnalités influentes à l'Islam, convaincues qu'elles ont été des valeurs de paix, de fraternité et de solidarité prônées par cette religion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.