Afrique: Le Fonds mondial salue la hausse de la contribution de l'Italie

Biarritz, France — Le Fonds mondial salue l'annonce faite par le Gouvernement italien d'une contribution de 161 millions d'euros pour les trois prochaines années.

Cette promesse de don, qui représente une hausse de 15 pour cent par rapport à la précédente contribution italienne, démontre sans la moindre ambiguïté l'engagement du pays à en finir avec les épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme. Giuseppe Conte, le Premier ministre, a fait cette annonce à l'occasion du sommet du G7 de Biarritz.

« L'augmentation de la contribution de l'Italie au Fonds mondial confirme notre solide engagement en faveur de la santé mondiale », a déclaré Emanuela Del Re, Vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

« Nous avons répondu à l'appel du Fonds mondial d'accélérer le mouvement pour atteindre d'ici 2030 les objectifs que nous avons en commun et sauver 16 millions de vies supplémentaires au cours des trois prochaines années.

La santé est une condition préalable essentielle à un développement durable, à commencer par celle des femmes, des enfants, des jeunes et des populations vulnérables. La Coopération italienne au développement est prête à continuer à jouer un rôle important dans ce combat mondial. »

L'Italie est un solide partisan du Fonds mondial depuis que celui-ci a été créé en 2002. Elle a accueilli à Rome, en 2005, sa première conférence des donateurs et a joué un rôle fondamental pour en définir les politiques, notamment en matière de promotion des droits humains, de mise en place de systèmes plus solides pour la santé et d'investissements dans des contexte d'intervention difficile.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers l'Italie d'accélérer le combat », a déclaré Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial.

« Nous remercions l'Italie pour le soutien sans faille qu'elle apporte à la lutte mondiale menée contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Ensemble, nous pouvons sauver des millions de vies et progresser plus rapidement vers la couverture sanitaire universelle pour tous. »

La France accueillera la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Lyon, les 9 et 10 octobre 2019. Le Fonds mondial cherche à recueillir au moins 14 milliards de dollars US pour les trois prochaines années, afin d'aider à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité liés au VIH, à la tuberculose et au paludisme et à construire des systèmes de santé plus solides d'ici 2023.

Cette conférence a pour ambition de mobiliser davantage les efforts visant à en finir d'ici 2030 avec les formes épidémiques de trois des maladies les plus dévastatrices de la planète, comme le prévoient les Objectifs de développement durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Global Fund

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.