Afrique: Forte hausse de la contribution de l'Union européenne au Fonds mondial

Biarritz, France — Le Fonds mondial salue le nouvel engagement pris par l'Union européenne pour en finir avec le sida, la tuberculose et le paludisme et construire des systèmes de santé solide.

À l'occasion du sommet du G7 qui se tenait à Biarritz, Donald Tusk, le Président du Conseil européen a annoncé au nom de l'Union une promesse de don de 550 millions d'euros en faveur de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial. Il s'agit là d'une hausse de 16 pour cent par rapport à la contribution précédente.

Cette promesse de don illustre le leadership décisif de l'Union européenne en matière de santé mondiale et renforce l'engagement solide de l'Europe à en finir avec ces trois maladies à l'horizon 2030.

« L'Union européenne est un fervent partisan du Fonds mondial depuis la création de ce dernier, à une époque où rien ne semblait pouvoir arrêter les épidémies de sida, de paludisme et de tuberculose », a déclaré Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission européenne.

« Aujourd'hui, nous annonçons une contribution sans précédent de 550 millions d'euros. Nous espérons que la communauté internationale nous emboîtera le pas et accélérera le mouvement pour atteindre l'objectif que le Fonds s'est fixé d'en finir avec ces épidémies d'ici 2030. »

L'Union européenne a joué un rôle moteur dans la prise de décision et la gouvernance du Fonds mondial et plaide avec vigueur en faveur de la mise en place de système résistants et pérennes pour la santé, d'une prise en considération des difficultés spécifiques auxquelles se heurtent les femmes et les filles, ainsi que d'un centrage sur les populations-clés touchées par le VIH, la tuberculose et le paludisme.

« L'Union européenne fait véritablement œuvre de chef de file en annonçant cette promesse de don qui intervient à un moment crucial dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme », a déclaré Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial.

« Nous remercions l'Union européenne pour ce formidable engagement à accélérer le mouvement contre les trois épidémies, à sauver des millions de vies et à mettre en place les systèmes résistants et pérennes pour la santé qui sont essentiels pour garantir la couverture sanitaire universelle. »

L'Union européenne est le sixième donateur du Fonds mondial. Cette promesse de don portera à plus de 2,6 milliards d'euros le montant qu'elle aura engagé à l'appui du Fonds mondial depuis qu'il a été créé en 2002. Ensemble, sa contribution et celles de ses États membres représentent près de la moitié du financement total du Fonds mondial.

La France organisera la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Lyon, les 9 et 10 octobre de cette année. Le Fonds mondial cherche à recueillir au moins 14 milliards de dollars US pour le prochain cycle de trois ans.

Cette somme contribuera à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité imputables au VIH, à la tuberculose et au paludisme, et à construire des systèmes de santé plus solides d'ici 2023.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Global Fund

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.