Cote d'Ivoire: Africa Sports d'Abidjan - La FIF met fin à la crise

Le dialogue a fini par triompher. La crise à l'Africa Sports est désormais derrière. Sous la houlette de la FIF, les frères ennemis Vagba Alexis et Antoine Bahi ont décidé de fumer le calumet de la paix pour le rayonnement du club.

Leur volonté de ramener la sérénité au sein du club vert et rouge a été matérialisée par un protocole d'accord transactionnel rendu public, vendredi 23 août, au siège de la FIF à Treichville. Ce, en présence de Sidy Diallo, président de la FIF et de Sory Diabaté, président de la Ligue Professionnelle de Football.

Avant la lecture du protocole, le président de la Commission des associations de la FIF, Paul Becoin, a expliqué que le document a force de loi et lie les deux protagonistes et la justice ne peut rendre une décision contraire à cellelà. Il a, par la même occasion, fait savoir que le protocole transactionnel prend effet à partir de la date de signature et court jusqu'à la fin de la saison 2019-2020.

Il est également valable le temps le club organise des élections pour renouveler les instances dirigeantes.

«Après la saison, il y aura une assemblée générale extraordinaire et après l'assemblée générale élective qui va nous permettre de situer l'avenir de l'Africa Sports. Pendant tout ce temps, le seul document qui fait foi est le protocole d'accord», a-t-il déclaré.

Dans la lecture faite par le directeur exécutif de la FIF Sam Etiassé, il est indiqué que la gouvernance du club est assurée par le comité exécutif du club de façon paritaire par des membres désignés par chacune des parties.

Ainsi la présidence du bureau exécutif est assurée par Alexis Vagba. Quant à Antoine Bahi, il assure la présidence déléguée, chargée de la section football du club.

De commun accord, les parties ont convenu de confier le poste de vice-président chargé des finances à Imad Zourour. Le poste de vice-président chargé de l'organisation est l'affaire de Dosso Aboubakar. Les fonctions de secrétaire général du club sont assumées par Diomandé Adama.

Pour ce qui concerne les pouvoirs de décision, le protocole précise qu'ils seront pris de façon collégiale par Alexis Vagba et Antoine Bahi. Pour la gestion financière, il faut désormais quatre signatures notamment celles de Vagba, de Bahi, de Zarour et de Dosso.

Le même document annonce une assemblée générale élective, le 31 juillet 2020, sous la supervision de la FIF. Mais avant, une assemblée générale extraordinaire de révision des textes est prévue au plus tard, le 31 mars 2020.

Le protocole a exigé la fusion des joueurs recrutés séparément lors de la crise pour en faire une seule équipe dans l'intérêt du club.

Le non respect du protocole selon le document amènera la FIF à mettre Africa Sport sous normalisation prescrite par l'article 29 des statuts de l'instance fédérale du football ivoirien. Les deux désormais exennemis ont salué le dénouement heureux de la crise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.