Guinée: Un guinéen succombe de ses blessures par balles en Angola

Après avoir longtemps fait le bonheur de la diaspora guinéenne, l'Angola continue d'être le théâtre de la mort de bien de nos compatriotes. Dernier cas en date, Daouda Barry y a pris des balles le 22 août dernier avant de rendre l'âme des suites des blessures contractées et loin de sa famille.

Au pays notamment le quartier Safiatou de Labé, la famille éplorée est inconsolable d'avoir perdu celui qui pourvoyait à tous ses besoins. La mère de Daouda Barry, Koumba Alarba Barry, inconsolable implore le ciel pour le repos de l'âme de son fils qui la choyait.

L'assassin de mon enfant m'a délesté de l'arbre qui me protegait

La veuve de Daouda Barry dans le même état nous a expliqué avoir conversé avec son mari pour la dernière fois, le jour de son agression alors qu'elle était allée au village assister au baptême de l'enfant de son frère aîné.

Daouda Barry avait achevé les travaux de construction de sa maison qu'il était venu visiter l'an dernier mais qu'il n'habitera jamais.

Il faut noter qu'en une semaine, c'est le deuxième cas d'agression mortelle.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.