Madagascar: Une nouvelle affaire de corruption éclabousse le régime précédent

Hery Rajaonarimampianina, ex-président de Madagascar.

La justice révèle une nouvelle affaire de détournement de deniers publics sous le régime du président sortant, Hery Rajaonarmampianina. 106 millions d'ariary, soit environ 28 000 euros, ont été détournés dans le cadre de marchés publics avec la complicité de hauts responsables du ministère de l'Intérieur et de la décentralisation de l'époque.

Cet argent devait servir à la réhabilitation de bâtiments publics dans deux communes de la province de Fianarantsoa, dans le sud-est du pays. Il a finalement atterri dans le portefeuille de l'entrepreneure à qui les marchés publics avaient été accordés.

Jocelyne Razafindrabakoarisoa, surnommée « Peta », l'entrepreneure en question, a été condamnée à 5 ans de travaux forcés la semaine dernière par les juges du Pôle anti-corruption. Celle-ci ne s'étant pas présentée à la barre, un mandat d'arrêt a été lancé à son encontre indique cette juridiction. Ses complices, notamment l'ancien directeur administratif et financier du ministère de l'Intérieur, ont été placés en détention.

A l'époque, c'est l'ancien Premier ministre Olivier Mahafaly qui était à la tête de ce département. Une affaire qui n'est pas une exception. Le mois dernier, le détournement de 2,3 millions d'euros de deniers et biens publics par 25 ministères du régime précédent a été étalé au grand jour par la Direction générale du contrôle financier.

Face à ces multiples dossiers de corruption qui visent l'ancien gouvernement, l'actuel président du Sénat, Rivo Rakotovao, rare survivant de l'administration sortante, reste serein. « Laissons la justice faire son travail. Peu importe que cela sorte maintenant ou avant, l'essentiel est d'avoir une justice équitable et indépendante », a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.