Togo: Ce qu'ils se sont dits

Absent du pays pour cause de santé chancelante sur à sa grève de la faim l'année dernière, pour réclamer la libération des détenus politiques, Nicodème Yao Habia est de retour au pays depuis la semaine dernière.

Et déjà, il est à l'oeuvre. Après son tour près du président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio et de l'archevêque émérite de Lomé, Philippe Fanoko Kpodzro, hier ce fut le tour du président de l'ANC (Ancien parti membre de la Coalition C14), Jean-Pierre Fabre ainsi que de la Coordinatrice de la C14 et Secrétaire national de la CDPA, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson de recevoir sa visite.

Objet de cette visite selon la cellule de communication du parti "Les Démocrates" dont l'ancien député est le président, présenter ses civilités au Président de l'ANC et à la Coordinatrice de la C14.

Il a vivement remercié le premier "pour son geste d'homme de grandeur et valeur, en demandant et exigeant son évacuation sur la clinique BIASA avec une prise en charge totale, quand son état de santé était dégradé suite à sa grève de la faim pour la libération des détenus politiques".

Il Aussi, indique-t-on dans son entourage qu' "il a en outre salué la constance du Président FABRE qui ne fléchit pas dans ses positions dans le combat farouche contre le régime cinquantenaire au Togo". Et en retour, Jean-Pierre Fabre s'est dit "ravi de revoir son frère et ami en bonne santé".

Reçu en soirée par la Coordinatrice Générale de la C14, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, M. Habia "a profité de l'occasion pour la féliciter pour sa bravoure et le noble combat qu'elle mène aux côtés du peuple souverain contre la dictature cinquantenaire au Togo".

De son côté la responsable de la C14 a manifesté " sa joie de le revoir en bonne santé et compte sur lui et sa disponibilité pour apporter sa petite contribution pour qu'ensemble les togolais tous debout puisse connaitre l'alternance".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.