Maroc: La dette publique atteint plus de 722 MMDH en 2018

La tendance haussière de la dette publique directe s'est poursuivie avec une progression de 4,4% à 722,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2018, soit un ratio au produit intérieur brut (PIB) de 65,3%, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Cette évolution recouvre une augmentation de 6,6% à 574,6 MMDH ou 51,9% du PIB de la composante intérieure de cette dette et un recul de 3,4% à 148,1 MMDH (13,4% du PIB) de celle extérieure, explique BAM dans son rapport annuel au titre de l'exercice 2018.

S'agissant des caractéristiques de cette dette, la durée de vie moyenne de sa composante intérieure a baissé de 6 ans et 5 mois à 6 ans, rapporte la MAP, en raison notamment de la prédominance des maturités courtes dans les levées brutes du Trésor en 2018, avec une part de 53,1% au lieu de 46,8% un an auparavant, relève la même source, ajoutant que compte tenu de cette évolution, le coût moyen a régressé de 16 points de base à 4,4%.

Pour la dette extérieureA, précise BAM, sa structure par devises demeure dominée par l'euro à hauteur de 63,3%, en repli toutefois de 2,3 points de pourcentage, la part libellée en dollar étant passée de 27,8% à 28,5%, faisant savoir que son coût moyen a diminué de 21 points de base à 2,4%.

Le rapport fait également ressortir que la dette extérieure des entreprises et établissements publics (EEP) a accusé une baisse, la première depuis 2005, s'établissant à 178,4 MMDH ou l'équivalent de 16,1% du PIB au lieu de 16,9% un an auparavant.

Au total, l'encours de la dette extérieure publique s'est chiffré à 326,5 MMDH, soit 29,5% du PIB au lieu de 31,3% en 2017. Les institutions multilatérales en détiennent 48,8% contre 28,4% pour les créanciers bilatéraux et 22,8% pour le marché financier international et les banques commerciales.

L'encours de la dette publique totale s'est ainsi accru de 3,4% à 901,1 MMDH, représentant 81,4% du PIB au lieu de 82% une année auparavant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.