Gabon: Moanda-Bakoumba. - Quand la route s'effondre

La route de l'axe Moanda-Bakoumba est en forte dégradation à partir du PK 17 après le village Magnima. Les automobilistes et voyageurs de ce tronçon craignent l'effondrement total de cette seule voie qui relie les deux villes de la province du Haut-Ogooué. Avec l'annonce des grandes pluies, c'est une sonnette d'alarme qui est sans doute lancée aux autorités en charge des Travaux publics.L'urgence est d'actualité

Ce n'est pas Le monde s'effondre de l'écrivain nigérian Chinua Achebe, mais l'axe Moanda-Bakoumba qui est en piteux état, à partir du PK 17 après le village Magnima. La voie qui relie les deux cités altogovénnes est fortement dégradée. Si rien n'y et fait, les populations de ces deux villes ne pourront plus circuler librement nous confie un passager. A cet endroit, nous révèle un autre passager, les voitures roulement lentement et les passagers sont stressés. C'est normal que nous ayons peur. C'est humain. Nous demandons seulement que les autorités en charge des Travaux publics regardent à cette voie. Nous sommes dans le besoin. Mieux vaut prévenir que guérir.

La route de l'axe Moanda-Bakoumba est en forte dégradation à partir du PK 17 après le village Magnima. Les inquiétudes sont légions. Voyageurs et automobilistes tirent la sonnettes d'alarme. « Dans peu, si rien n'est fait de toute urgence, les précipitations auront eu raison de cette route et le trafic sera interrompu entre la province de l'Ogooué-Lolo, le département de Lekoko, la ville de Bakoumba et le reste de la province du Haut-Ogooué » fait constater Jean Valentin Leyame sur sa page facebook.

Les pluies s'annoncent et la possibilité de voir cette voie Moanda-Bakoubma s'effondrer s'accentue du jour le jour. Le gouvernement est attendu. Les populations espèrent, car pour elles, comme pour bien d'autres ailleurs "le développement d'un coin passe par le développement de la route". Elles refusent seulement d'admettre que cette voie ne s'effondre.L'urgence est d'actualité pour éviter le pire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.