Ile Maurice: Cour commerciale dettes de Rs 14 millions - Une pétition de faillite contre Gooljaury

Rakesh Gooljaury, ex-partenaire d'affaires de Nandanee Soornack, se trouve dans de beaux draps.

Caudan Development Ltd a déposé une pétition de faillite contre ce dernier devant la cour commerciale pour des dettes impayée. Celles-ci s'élèvent à Rs 14 480 530. La pétition sera entendue, le lundi 2 septembre 2019, devant la juge Rehana Mungly-Gulbul. Dans un jugement rendu le 22 février 2018, la juge avait émis un ordre sommant Rakesh Gooljaury de régler ses dettes envers Caudan Development Ltd.

L'homme d'affaires avait brillé par son absence. La direction de Caudan Development Ltd avait soutenu que Rakesh Gooljaury lui devait la somme de Rs 14 480 530 à 19 février 2018. Cette somme représente des loyers et des notes d'électricité impayés, entre autres, pour ses magasins au Caudan Waterfront. L'entreprise représente d'ailleurs plusieurs marques internationales à Maurice, dont Hugo Boss et Ralph Lauren. Rakesh Gooljaury s'était porté garant des dettes contractées par Fashion Style Ltd.

Dans sa pétition, la direction de Caudan Development soutient avoir loué 10 espaces commerciaux à Fashion Style. Rakesh Gooljaury, a précisé Caudan Development, a signé un engagement de dettes en son nom personnel et aussi comme représentant de Fashion Style. Caudan Development a retenu les services de Me Doger de Spéville, Senior Counsel et Me Thierry Koenig, Senior Attorney.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.