Burkina Faso: Ouagadougou - La mairie lance une opération de lutte contre la divagation des animaux

Selon la mairie,divagation des animaux domestiques dans les rues de Ouagadougou « perturbe la tranquillité des citoyens et trouble l'ordre public ». Selon des témoignages de plusieurs usagers de la route, lesdits animaux sont à la base d'accidents et d'une partie de l'insalubrité de la ville à cause de leurs excréments.

« Sur instruction du maire de la ville de Ouagadougou, les services techniques municipaux ont lancé ce 27 août, une opération de capture d'animaux en divagation qui va concerner tous les douze arrondissements.

Après la capture, les propriétaires ont 72h pour rentrer en possession de leurs animaux contre payement des amendes et des droits de fourrière. Passé ce délai, les animaux seront vendus au profit du budget communal » précise la ville dans un communiqué rendu public ce mardi.

L'élevage en milieu urbain est interdit par le code de l'hygiène publique en son article 39. Fort de cet article, le code général des collectivités donne plein pouvoir à tout édile de mettre fin à la divagation des animaux en ville.

Au niveau de la commune de Ouagadougou, les amendes en cas de capture d'animaux en situation de divagation sont fixés ainsi qu'il suit: Petits ruminants (5.000 FCFA/jour pour les droits de fourrière et 30.000 FCFA pour les amendes) ; Gros ruminants (10.000 FCFA/jour pour les droits de fourrière et 50.000 FCFA pour les amendes).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.