Afrique: TICAD 2019 - Le Japon veut rattraper son retard sur le continent africain

Photo: Togonews
Photo de famille à l'ouverture de la conférence de la TICAD 2019

La septième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) va se tenir au Japon à Yokohama du 28 au 30 août.

Ces trois jours de rencontre vont servir aux nombreux chefs d'Etats africains de discuter de développement et de partenariats économiques avec le pays hôte. Le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly qui représente le Chef de l'Etat conduit une importante délégation à cette conférence interationale.

A travers cette édition, le Japon veut redynamiser ses relations avec les pays africains afin de rattraper son retard par rapport à la Chine.

Il est bon de rappeler que depuis le lancement de la première TICAD en 1993, le Japon a déjà accordé plus de 47 milliards de dollars soit près de 26 000 milliards Fcfa d'aide publique au développement aux pays africains, loin des 60 milliards de dollars annuels (33 000 milliards Fcfa) promis par la Chine au continent.

Au cours de la dernière décennie, les exportations japonaises vers l'Afrique ont baissé de près de la moitié, à environ 7 milliards (Près de 4 milliards Fcfa) , alors que le stock de ses IDE sur le continent, ne représente actuellement que 20% de ceux de la Chine.

« Faire avancer le développement en Afrique par les personnes, les technologies et l'innovation » est donc le thème choisi pour cette nouvelle conférence qui vise à booster les partenariats tout en s'appuyant sur l'assistance technique que sur l'aide au développement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.