Angola: La PGF à Cabinda frustre plus de 300 violations de frontières

Cabinda — 379 actes de violation ayant abouti à l'arrestation de 1 336 ressortissants étrangers originaires des pays voisins, la RDC et le Congo Brazaville, ont été enregistrés par la Police de gardes frontières (PGF) à Cabinda, le long des frontières terrestres avec les deux Congo, au cours du deuxième semestre de l'année en cours.

Sur ce nombre, 730 sont originaires de la RDC avec 61 femmes et deux mineurs, 205 du Congo Brazzaville avec 54 femmes, un Indien et un Mauritanien.

Dans une interview lundi, à l'Angop, le commandant de la 1ère Unité de la Police de Garde Frontières, Nelson Félix Mendes, a dit que l'inviolabilité de la frontière de Cabinda résultait de la disponibilité et de la moralisation des troupes déployées le long des frontières qui observent les orientations supérieures dans l'accomplissement de la mission dans la région.

Nelson Félix Mendes a également déclaré que 35 400 litres de carburant avaient également été saisis dans des bidons de 25 litres.

Le surintendant, Nelson Félix Mendes, qui s'exprimait dans le cadre des 41 ans de la PGF, commémorés lundi, a également indiqué que cet organe opérationnel du Ministère de l'Intérieur au niveau de Cabinda était doté de moyens sophistiqués pour faire face à tous ces actes

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.