Afrique de l'Ouest: « Femmes - Occupez les médias ! » - Des acteurs des medias formés pour produire et diffuser sur les droits des femmes.

L'Institut Panos Afrique de l'Ouest (IPAO) mène un projet de 4 ans (2016- fin 2020) dans 4 pays (Niger, Mali, Sénégal, Côte d'Ivoire) : « Femmes : occupez les médias ! ».

Cela vise à promouvoir les droits politiques (participation politique - PAPOL) et civils (discriminations et violences faites aux femmes - VFF) des femmes.

Le résultat général attendu de ce projet est : les médias professionnels et citoyens, conjointement avec des organisations féminines de la société civile, contribuent à la promotion active de la participation des femmes aux structures de pouvoir et à la prise de décisions, ainsi que de la prévention de la violence sexiste.

Pour réaliser ce résultat, le projet FOM (Femmes, Occupez les Médias !» a élaboré une stratégie qui se décline en trois axes :

- Le renforcement des capacités des médias à produire et diffuser une information documentée sur les droits des femmes.

- Le renforcement des capacités des OSC (organisation de la société civile) (y compris des femmes organisées dans le cadre des ODB (organisation de base), et les jeunes filles) à faire entendre leurs voix dans l'espace public et à y être plus influentes : en créant leurs médias et en interagissant efficacement avec les médias traditionnels notamment à travers un media litteracy, un Media Watch (Observatoire) et l'institutionnalisation des interactions entre ODB féminines et institutions médiatiques.

- L'organisation d'un dialogue entre les OSC et les institutions publiques et les leaders d'opinion, documenté et amplifié par les médias.

J'ai partagé mon expérience sur le journalisme sensible au genre...

un journaliste sensible au genre élabore des productions utiles à la lutte contre les inégalités de genre qui existent dans la société

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.