Congo-Kinshasa: Dossier Ebola - Dr Ilunga entendu par la justice

28 Août 2019

Le docteur Oly Ilunga, ancien ministre de la Santé, a été longuement entendu hier mardi 27 août 2019 au niveau de la police judiciaire. On croit savoir que cette audition judiciaire est en rapport avec la gestion des fonds destinés à la riposte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui sévit à l'Est du pays depuis une année.

C'est le lieu de rappeler que la gestion des fonds décaissés aussi bien par le gouvernement congolais que les partenaires extérieurs, en vue d'éradiquer rapidement cette épidémie, était marquée par un déficit de transparence.

C'est ainsi que, pour tirer les choses au clair, le Secrétaire général à la Santé avait saisi, il y a un mois, le Parquet général près la Cour de Cassation, par une plainte à charge non seulement du ministre démissionnaire, mais aussi de plusieurs de ses collaborateurs. En réponse à cette plainte, le Procureur général avait instruit le Commissaire général de la police, ville de Kinshasa, d'ouvrir une enquête. L'instruction pré-juridictionnelle étant secrète, rien n'a filtré de leur interpellation et audition.

Tout ce qu'on a pu apprendre, à l'occasion, est que trois anciens collaborateurs d'Oly Ilunga, entendus également hier mardi dans le cadre du même dossier, se trouvent pour leur part en détention préventive à la prison centrale de Makala. Quant à l'ancien ministre de la Santé, on laisse entendre qu'il a comparu en homme libre. Mais des sources proches du dossier indiquent que l'étau serait en train de se resserrer autour de sa personne.

L'opinion tant nationale qu'internationale se rappelle que le Dr Oly Ilunga avait démissionné bruyamment de son poste au lendemain de la décision du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, portant création d'un Secrétariat Technique chargé de la nouvelle stratégie de riposte contre le virus à Ebola, dont la Coordination était confiée au Docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum, spécialiste mondialement connu dans la lutte contre cette épidémie, en RDC comme en Afrique.

Manifestement, l'ancien ministre de la Santé avait mal digéré son éjection du circuit de la gestion sanitaire, financière et logistique d'Ebola, accusant publiquement le Chef de l'Etat d'interférence dans la stratégie de riposte. Pessimiste, il avait prédit des lendemains sombres au pays, soutenant que le virus à Ebola allait faire davantage de ravage parmi les populations de l'Est. Tout le monde peut constater, aujourd'hui, que ce prophète de malheur s'était lourdement trompé. Au lieu de la catastrophe sanitaire qu'il avait prédite, le Docteur Muyembe et ses collaborateurs, internes comme externes, sont en passe de vaincre Ebola, surtout avec la découverte la molécule qui permet de soigner présentement les personnes atteintes. Dossier à suivre. Kimp

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.