Afrique: Conférence TICAD - Gavi doit promouvoir des versions plus abordables du vaccin contre la pneumonie

communiqué de presse

Médecins Sans Frontières (MSF) demande à Gavi, l'Alliance du vaccin, de cesser d'octroyer des fonds à Pfizer et GlaxoSmithKline (GSK), pour le vaccin contre la pneumonie au titre du mécanisme AMC (Advanced market commitment). Les deux firmes ont déjà reçu plus que leur part de la subvention AMC, et continuent à vendre le vaccin à un prix inabordable pour de nombreux pays. Les fonds restants de la subvention AMC pour le vaccin contre la pneunomie devraient aller à des fabricants proposant des versions plus accessibles.

« Le prix élevé du vaccin empêche actuellement les enfants d'être protégés contre cette maladie meurtrière. Quel est l'intérêt d'avoir un si bon vaccin quand il reste hors de portée ? Une concurrence accrue sur le marché du vaccin contre la pneumonie est absolument nécessaire pour que les pays aient les moyens de protéger leurs enfants», a déclaré Miriam Alia, référente Vaccination et épidémie chez MSF.

Gavi devrait lancer cette semaine un appel afin de recueillir de nouveaux fonds pour ses programmes 2021-2025 lors de la prochaine Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) à Yokohama, au Japon. En lançant cet appel aux donateurs, Gavi devrait explorer tous les moyens de sécuriser des vaccins plus abordables, notamment en favorisant la concurrence. Le vaccin conjugué contre le pneumocoque (PCV), qui protège les enfants contre la pneumonie, principale cause de mortalité infantile, absorbe actuellement plus de 40% du budget total alloué par Gavi à 13 vaccins.

L'AMC est un mécanisme de financement spécial mis en place en 2007 par Gavi et six donateurs (Italie, Royaume-Uni, Canada, Fédération de Russie, Norvège et Fondation Bill & Melinda Gates) pour stimuler le développement de vaccins contre la pneumonie qui répondent aux besoins des pays en développement et accélérer le déploiement mondial de ce vaccin qui sauve des vies. Les donateurs d'AMC ont annoncé une contribution d'un montant de 1,5 milliard de dollars US dans un fonds de subvention spécial destiné à compléter le prix de base du vaccin contre la pneumonie facturé par chaque entreprise.

Pfizer et GSK, les deux seules sociétés pharmaceutiques produisant actuellement le vaccin, maintiennent depuis longtemps un duopole qui leur permet de maintenir les prix du vaccin contre la pneumonie à un niveau élevé. Gavi a payé environ 9 dollars par enfant pour le PCV avec une subvention supplémentaire accordée aux deux sociétés en plus de ce prix de base. Cependant, un troisième fabricant - le Serum Institute of India - a annoncé récemment qu'il proposerait le PCV à 6 dollars par enfant d'ici la fin de l'année, ce qui offrirait à Gavi et à ses donateurs un moyen clair d'atteindre et de sauver un plus grand nombre d'enfants.

« Des millions d'enfants dans le monde restent exposés à la pneumonie en raison de la tarification abusive de Pfizer et de GSK», a déclaré Kate Elder, conseillère en politiques vaccinales de la campagne d'accès MSF. « Avec l'entrée attendue d'un nouveau producteur de vaccins contre la pneumonie, plus abordable, Gavi a maintenant une chance de stimuler une concurrence réelle sur le marché des PCV. »

Le fonds AMC, doté de 1,5 milliard de dollars, visait à encourager la concurrence entre fabricants pour réduire le prix du PCV. Toutefois, Pfizer et GSK à eux seuls ont obtenu plus de 1,2 milliard de dollars US de ce fonds, en plus de plus de 4 milliards de dollars de revenus provenant des ventes de PCV à Gavi. Il ne reste que 262,5 millions de dollars dans le fonds AMC jusqu'à fin 2020. MSF appelle Gavi à le prolonger au-delà de 2020 et à économiser les fonds restants pour un nouveau fabricant proposant une version plus abordable dans un avenir proche.

À l'échelle mondiale, plus d'un quart des décès chez les enfants de moins de cinq ans est dû à la pneumonie, soit près d'un million d'enfants morts chaque année. L'infection à pneumocoque et les décès qui en résultent chez les enfants peuvent être empêchés par le PCV. Pourtant, près d'un tiers des pays de la planète n'ont pas été en mesure d'introduire le vaccin, en grande partie à cause de son prix élevé- en particulier les pays à revenu intermédiaire non éligibles au financement Gavi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: MSF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.