Sénégal: Des conseillers agricoles mauritaniens formés en agro-écologie à Fimela

Fimela (Fatick) — Au total, neuf conseillers agricoles mauritaniens sont en train de suivre une formation pour la deuxième année consécutive au Centre agro-écologique de Kaydara de Fimela, dans la région de Fatick (centre), a indiqué mercredi son directeur, Gora Ndiaye.

"Ils sont neuf conseillers agricoles mauritaniens qui viennent s'inspirer de l'expérience du centre", a confié M. Ndiaye à des journalistes au cours d'une visite effectuée au centre agro-écologique de Kaydara.

"Ils sont venus ici l'année dernière, une fois de retour dans leur pays, ils ont décidé de revenir encore cette année pour suivre une autre formation de dix jours pour pouvoir démultiplier l'expérience de Kaydara en Mauritanie", a-t-il ajouté.

Créé en 2003, le centre a démarré ses enseignements en 2007, a indiqué son directeur.

Le centre a prouvé qu'il était possible de faire de l'agro-écologie en milieu rural, de changer les pratiques agricoles, de restaurer la biodiversité agricole et animale mais aussi les écosystèmes, a t-il souligné.

Bénéficiant d'un appui logistique de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), et d'un accompagnement de la mairie de Fimela, le Centre Kaydara participe également à la formation des jeunes des 16 villages de la commune.

Le directeur a indiqué que les jeunes sont sélectionnés suivaient une formation de neuf mois et retournaient dans leurs villages respectifs pour développer une ferme agro écologique "digne de ce nom".

Le directeur a ajouté que le conseil municipal de Fimela a délibéré et affecté à chaque jeune formé une parcelle d'un hectare pour s'adonner à l'agriculture et à l'élevage.

Le centre a aussi formé d'autres jeunes du Sénégal venus de la Casamance, de Thiès, etc., a-t-il fait savoir, plaidant pour un appui institutionnel pour soutenir la formation des jeunes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.