Bénin: Un an après, bilan positif pour Mathurin De Chacus à la Fédération

Le football au Bénin a connu des années sombres. Mais le 25 août 2018, la lumière surgit. La liste du magnat du bitume, Mathurin De Chacus, est portée à la tête de la Fédération Béninoise de Football. Et c'est le début du redressement du football béninois. Un an après, le bilan est reluisant malgré quelques aspects à améliorer.

Afin de répondre aux attentes de ceux qui l'ont porté à la tête de la Fédération Béninoise de Football (FBF), De Chacus a fait un travail de fond. Ce qui a été rendu public le samedi dernier lors de l'Assemblée Ordinaire de l'instance.

En effet, au siège de la FBF le 24 août dernier, le comité exécutif de la Fédération a procédé au bilan des 12 premiers mois de travail et de réformes. A voir le football béninois actuel, tout porte à croire que le tableau est peint en blanc. Tout baigne, comme on le dit souvent.

Le bilan fait par le Sécrétaire général de la FBF, Claude Paqui, est tout autant admiratif que positif. Du lancement des championnats de Ligue 1, féminin, en passant par celui des centres de formations, le football béninois a véritablement pris son envol. L'histoire retiendra également que c'est sous Mathurin De Chacus que le Bénin a joué les quarts de finale de la CAN. La dynamique lancée depuis un certain temps par l'actuel président de la FBF a permis aux Ecureuils de créer cet exploit à la CAN 2019.

Toute oeuvre humaine n'étant pas parfaite, la FBF de l'ère De Chacus doit améliorer certaines choses. Entre autres, le non respect du contrat des joueurs, le problème d'arbitrage...

Toutes ces avancées en une année de règne est la preuve que l'avenir du football béninois sera plus que radieux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.