Seychelles: La date des élections présidentielles 2020 aux Seychelles sera annoncée en août prochain, a annoncé un responsable

Les prochaines élections présidentielles aux Seychelles auront lieu entre le mois de septembre et le mois de novembre de l'année prochaine, conformément à la loi électorale, a déclaré le président de la commission électorale.

Danny Lucas a déclaré à la SNA que la date officielle devrait être annoncée en août 2020.

En prévision des élections de l'année prochaine, la Commission se concerte avec le gouvernement pour préparer le budget électoral à l'avance. Ce montant est distinct du budget ordinaire triennal de 7,5 millions de SCR (550 000 USD).

«Une fois qu'une élection est déclenchée, nous devons travailler dans un délai de trois mois pour mener l'ensemble du processus. Nous savons qu'il y aura certainement des élections l'année prochaine. Nous proposons donc que le budget des élections soit décaissé plus tôt afin que nous puissions procéder à des préparatifs préalables », a-t-il déclaré.

M. Lucas, qui a pris ses fonctions en avril 2019, a déclaré que la priorité de la Commission pour l'année à venir est de veiller à ce que le secrétariat soit pleinement opérationnel à temps pour les élections présidentielles.

À l'heure actuelle, le secrétariat n'a pas de directeur général des élections. La modification de la loi électorale de 2018 prévoit la nomination d'un directeur général des élections permanent.

"Nous interviewons des candidats potentiels et nous sommes confiants que nous aurons une personne en poste d'ici la fin septembre", a déclaré M. Lucas.

Le président de la Commission électorale a déclaré qu'une autre tâche énorme sera la mise en place de l'enregistrement électronique des électeurs. Le système, qui était initialement géré par le Département des technologies de l'information, est en train d'être transfère vers la Commission.

«Nous devons avoir ce système mis en place avant les élections et pour cela, nous devons investir financièrement. Cependant, le fait de ne pas avoir le système en place pour le moment ne nous empêchera pas de mener une élection si l'on en appelle une demain, mais le mieux est de le mettre en place le plus tôt possible », a déclaré M. Lucas à la SNA.

Le registre des électeurs est également une question litigieuse, certains partis politiques accusant l'ancienne Commission de ne pas disposer d'un registre crédible.

«Depuis que j'ai pris mes fonctions en avril, j'ai lancé un défi à toute personne estimant que le registre pourrait présenter des problèmes et des anomalies, à soumettre des réclamations. Nous sommes toujours ouverts aux commentaires qui pourraient nous aider à rendre ce processus juste et transparent », a déclaré M. Lucas.

En ce qui concerne les inquiétudes selon lesquelles certains partis politiques étaient inactifs et n'avaient pas soumis leurs rapports financiers et administratifs, M. Lucas a déclaré jusqu'à présent: «Nous n'avions aucune raison de radier un parti politique basé sur ce fait. À notre connaissance, leurs livres sont en ordre. Nous vérifions constamment ces informations et nous augmenterons notre surveillance dès que le secrétariat sera pleinement opérationnel. "

Il y a actuellement 12 partis politiques enregistrés aux Seychelles, un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental. Jusqu'à présent, seuls deux partis ont fait connaître leur intention de participer aux élections présidentielles.

Le parti United Seychelles a approuvé samedi dernier son candidat, le président sortant Danny Faure, tandis que le principal bloc d'opposition - Linyon Demokratik Seselwa - a entamé le processus d'enregistrement des candidats potentiels avant sa convention au mois de septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.