Afrique de l'Ouest: Terrorisme au Sahel - Des acteurs non-étatiques de la CEDEAO réunis à Niamey

Niamey — La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEO) a tenu, lundi et mardi à Niamey, une réunion des acteurs non-étatiques, axée sur les moyens de contrer les menaces liées au terrorisme et à l'extrémisme violent notamment dans la région du Sahel.

Cette rencontre a été organisée en partenariat avec Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS), ainsi que le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), selon un communiqué de la CEDEAO.

Elle a offert aux acteurs non-étatiques des 15 Etats membres de la CEDEAO, auxquels se sont joints ceux du Cameroun, du Tchad et de la Mauritanie, une plateforme de discussions et d'échanges sur les menaces grandissantes que posent le terrorisme, l'extrémisme violent et les affrontements intercommunautaires au Sahel.

"La menace du terrorisme, qui est l'objet de notre réunion, est un sujet de préoccupation majeure pour nous tous en Afrique de l'Ouest. Notre région est régulièrement la cible d'actes terroristes perpétrés quasi quotidiennement", a déclaré à la cérémonie d'ouverture, la vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, Finda E.M. Koroma indique MAP.

De son côté, l'adjointe au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS), Ruby Sandhu-Rojon, a souligné que sa participation à la réunion témoigne de la solidarité de UNOWAS et de son engagement à mettre fin au fléau du terrorisme dans la région. "Aucun pays, aucun acteur, ne peut à lui seul livrer cette bataille et partant, il nous faut des partenariats encore plus constructifs", a-t-elle insisté.

A noter que la réunion des acteurs non-étatiques sera suivie d'une réunion conjointe des chefs d'Etat-major des armées et des chefs des services de Sécurité et de Renseignements sur le terrorisme, prévue mercredi et jeudi à Niamey.

Ces deux réunions entrent dans le cadre des préparatifs d'une réunion ministérielle devant se tenir le 12 septembre à Ouagadougou, en prélude à un sommet extraordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO qui sera consacré à la question du terrorisme, le 14 septembre prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique de l'Ouest

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.