Les parties prenantes discutent des avantages de la ZLECA pour le Ghana

19 Août 2019

Accra, Ghana — Le Ministère du commerce et de l'industrie et le Ministère des affaires étrangères et de l'intégration régionale et, en partenariat avec la Commission économique pour l'Afrique et la Commission de l'Union africaine (CUA), organisent un Conférence de haut niveau sur la ZLECA, du 19 au 21 août 2019, au Centre international de conférences d'Accra, à Accra, au Ghana. Ladite conférence a pour thème, « Tirer parti des avantages de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) pour un Ghana au-delà de l'aide ».

La Conférence nationale a pour but de réunir les principales parties prenantes au Ghana pour débattre des stratégies nationales et des interventions de programme visant à exploiter les avantages de la ZLECA. Le Président de la République du Ghana profitera de l'occasion pour exposer sa vision de la ZLECA pour un Ghana au-delà de l'aide. Parmi les participants figureront des décideurs de haut niveau, des parlementaires, le milieu des affaires, des universités, des représentants d'Organisations de la société civile, des organisations de développement et des médias. La conférence permettra également de réfléchir de façon plus approfondie sur les questions relatives au développement de l'économie du Ghana dans le cadre de la ZLECA.

M. Joseph Atta-Mensah, Conseiller principal en politiques, de la Division de la macroéconomie et de la gouvernance, à la Commission économique pour l'Afrique, déclare : «Dans le cadre de la récente désignation du Ghana par le Sommet de l'Union africaine en tant qu'hôte du Secrétariat de la ZLECA, ce dialogue aborde la question des moyens à mettre en place par le Ghana pour concevoir et mettre en œuvre des stratégies et des politiques efficaces qui soutiendront la promotion d'une croissance économique inclusive rapide en stimulant la compétitivité et la création d'emplois dans le cadre de la ZLECA ».

La phase opérationnelle de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) a été lancée à Niamey, au Niger, le 7 juillet 2019 lors du Sommet extraordinaire de l'Union africaine, avec une période de transition fixée au 1er juillet 2020, lorsque les échanges commenceront dans le cadre de l'Accord. Le Ghana a été choisi pour accueillir le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), rendant ainsi le pays, responsable de la supervision de la mise en œuvre de l'Accord. Le pays s'engage à faire un don de 10 millions de dollars pour la mise en place du Secrétariat de la ZLECA. Le Ghana a été parmi le premier groupe de pays à ratifier l'Accord le 10 mai 2018, après la signature de l'Accord, le 21 mars 2018, à Kigali, au Rwanda, par 44 États membres de l'UA. L'Accord est entré en vigueur, le 30 mai 2019, après avoir été ratifié par les 22 États membres requis de l'UA.

M. David Luke, Coordonnateur du Centre africain pour la politique commerciale, de la Commission économique pour l'Afrique, explique que la stratégie de mise en œuvre de la ZLECA du Ghana « ne doit pas seulement viser à promouvoir une croissance forte et durable à long terme, mais également veiller à ce que les avantages d'une telle croissance soient largement partagés dans le but de réduire la pauvreté et améliorer le niveau de vie de tous au Ghana ».

La ZLECA offre à l'Afrique la possibilité de créer la plus grande zone de libre-échange au monde, capable d'unifier 1,3 milliard de personnes, dans un bloc économique de 2 500 milliards de dollars, et d'inaugurer une nouvelle ère de développement. Les principaux objectifs de la ZLECA consistent à créer un marché continental de biens et de services, avec une libre circulation des personnes et des capitaux et à ouvrir la voie à la création d'une union douanière. Ladite Zone développera également le commerce intra-africain grâce à une meilleure harmonisation et à une meilleure coordination de la libéralisation des échanges à travers le continent. La ZLECA renforcera en outre la compétitivité des industries et des entreprises grâce à l'exploitation des opportunités de production à grande échelle, à l'accès au marché continental et à une meilleure redistribution des ressources.

Cette conférence fait partie d'un projet plus vaste visant à approfondir l'intégration commerciale de l'Afrique grâce à la mise en œuvre effective de la ZLECA. Avec le soutien financier de l'Union européenne, la CEA collabore avec ses partenaires, dont la Commission de l'Union africaine (CUA), le Centre du commerce international (CCI), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et une sélection d'experts indépendants en commerce pour garantir des stratégies de mise en œuvre efficaces de la ZLECA.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.