Congo-Kinshasa: Face aux Députés la semaine prochaine - Ilunga et son équipe attendus !

Quel que soit le retard que cela pourrait prendre, l'investiture du gouvernement Ilunga devra intervenir avant le 7 septembre 2019. Il s'agit, en effet, de la date sanctionnant la fin de la session extraordinaire, à la chambre basse du Parlement, convoquée uniquement pour la validation de mandats des Députés nationaux repêchés en dernière minute par la Haute Cour, mais également pour l'audition du discours-programme et l'investiture du gouvernement de la République.

Déjà, le mercredi dernier, 48 heures après la nomination des membres de l'équipe gouvernementale, le Premier Sylvestre Ilunga a eu une rencontre de prise de contact non officielle avec ces derniers, probablement pour harmoniser le grand oral dont la date est jusque-là inconnue.

Etant donné que le premier point à l'ordre du jour de cette session extraordinaire a été vidé, il ne reste plus que le premier baptême de feu pour Ilunga Ilunkamba qui fera face aux élus nationaux en vue de débattre sur ce que sera le programme qu'il va proposer. Lequel programme devra naturellement être en synchronisme avec la vision de Félix Tshisekedi qui, lui, a mis le cap sur l'amélioration des conditions de vie du congolais avec le slogan qu'il a fait sien : «Le peuple d'abord».

Cette réunion du chef du gouvernement avec son équipe, apprend-t-on, était principalement en marge de la préparation du discours de politique générale du Gouvernement à présenter à la Chambre en vue de l'investiture.

Le nouveau locataire de la Primature n'a donc pas attendu une éternité pour se mettre au travail. Seulement quelques jours après sa nomination le 20 mai 2019 par le Président de la République, Sylvestre Ilunga s'est employé dans un exercice de visite de travail au sein de quelques services financiers du pays, pour se rendre compte de leur fonctionnement et avoir une vue de sa gestion focus sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.

Maintenant encore, conscient des travaux d'Hercule qui l'attend, il se lance immédiatement dans la bataille en réunissant son groupe, juste après qu'il ait été nommé par le chef de l'Etat, le 26 août dernier. C'était non seulement pour un premier contact, mais surtout en vue de préparer le discours qu'il prononcera à l'Assemblée nationale.

Etant donné les défis, il devra convaincre. Sylvestre Ilunga doit en effet prendre en considérations toutes les aspirations du peuple congolais qui se retrouve aujourd'hui dans une situation plus qu'urgente du point de vu social.

Pour le reste, aucune date n'a été fixée au niveau de la chambre basse mais, selon certaines indiscrétions, l'audition du discours-programme pourrait intervenir en début de la semaine prochaine et s'en suivra l'investiture pour qu'enfin, le travail commence.

Entre temps, le Président de la République Félix Tshisekedi est toujours au Japon où il participe à la 7ème édition de la Conférence de Tokyo pour le Développement de l'Afrique (TICAD). Aux prises avec les professionnels des médias ce jeudi 29 août, il a avoué avoir foi en cette nouvelle équipe gouvernementale. "Je ne vois pas comment ce gouvernement peut échouer. Il va y avoir des objectifs à court et moyen terme qui seront fixés à chaque ministre, une sorte d'évaluation de leur rendement. Elle est conduite par quelqu'un qui a beaucoup d'expériences. Le premier ministre Ilunga est un homme de principe. J'ai eu à échanger avec lui, à le découvrir. Il a une maîtrise de son sujet. Il sait en quoi s'en tenir. Il a une vision qui s'inscrit dans la suite de la mienne", a-t-il attesté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.