Cote d'Ivoire: Coopération transfrontalière - Des acteurs préparent la mise en place de la zone économique Sikasso-Korhogo-Bobo-Dioulasso

Le projet de création d'une zone économique spéciale entre la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et le Mali était l'objet d'un atelier, hier, à la représentation permanente de la Cedeao, à Cocody.

Cette concertation nationale qui se tient sur deux jours, (jeudi 29 et vendredi 30 août), a pour but de permettre aux parties prenantes à ce projet, d'entamer la réflexion sur le processus pratique de création de cette zone économique qui devra s'étendre sur les régions de Sikasso au Mali, Korhogo en Côte d'Ivoire et Bobo Dioulasso au Burkina Faso. D'où l'appellation « zone SKABo ».

L'atelier réunit 45 participants, issus de différents ministères, mais aussi, de l'Association des régions et districts de Côte d'Ivoire (Ardci), de l'union des villes et communes de Côte d'Ivoire (Uvicoci), du conseil des collectivités territoriales de l'Uemoa, de l'union transfrontalière des collectivités territoriales de l'espace Sikasso-Korhogo-Bobo-dioulasso (SKBo), etc.

La cérémonie d'ouverture, a été présidée par Professeur Tanoh Yolande, conseiller technique, représentant le ministre de l'intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur. Elle avait à ses côtés, Le président de l'union transfrontalière des collectivités territoriales de l'espace SKBo, Siama Bamba.

A l'occasion, la représentante du ministre Ally Coulibaly, a salué cette concertation qu'elle estime plus que nécessaire. « cette rencontre permettra aux participants de s'accorder sur la méthode et sur une feuille de route commune, en vue de relever de manière efficace et efficiente les défis de la coopération. Nous envisageons après cette concertation d'aller vers les acteurs du Burkina Faso et du Mali pour fédérer nos points de vue. Nous avons espoir, car la coopération entre la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et le Mali est dynamique, et se consolide avec le temps », a-t-elle affirmé.

Ajoutant que plusieurs protocoles d'accord ont déjà été conclus entre ces trois pays. Notamment, dans les domaines du transport routier, aérien, du transport et transit maritime, de l'assistance mutuelle en douanes, d'interconnexion des réseaux électriques, de production et santé animale, de lutte contre le trafic transfrontalier des enfants.

« Il importe également, de souligner un renforcement des échanges commerciaux globaux entre la Côte d'Ivoire et les deux autres pays. Le Burkina Faso et le Mali sont les premiers partenaires commerciaux de la Côte d'Ivoire, avec respectivement, 352,1 et 326,2 Milliards de Fcfa de produits importés. Nous sommes convaincus que la coopération des trois pays sur les questions transfrontalières apportera, en outre, des réponses adéquates aux défis actuels liés à l'environnement, à la sécurité et au terrorisme ».

Pour sa part, le Président de l'union transfrontalière des collectivités territoriales de l'espace SKBo, Siama Bamba a indiqué que la zone SKBo est une zone à forte potentialités économiques qu'il conviendrait de formaliser. « C'est pourquoi je salue la présente initiative qui, dans sa feuille de route, devra prendre en compte, tous les aspects sociaux, culturels et sécuritaires dont la connaissance faciliterait le travail », a-t-il noté.

Ajoutant que la coopération transfrontalière est une véritable opportunité de développement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.