Guinée: Malado Kaba nommée présidente du conseil de l'autorité des services publics de l'électricité et de l'eau potable

30 Août 2019
communiqué de presse

Le Président de la république a nommé ce mercredi 28 août les membres du Conseil de l’Autorité de régulation des services publics de l’électricité et de l’eau potable. A sa tête, en tant que présidente du Conseil, le  Professeur Alpha Condé a choisi Malado Kaba l’ancienne ministre de l’économie et des finances. Après un passage musclé aux finances, où elle a promu la transparence, la bonne gouvernance et une administration plus efficace, Malado Kaba s’attèle à de nouvelles tâches où elle apportera la richesse de son expérience et de ses réseaux.

Nous nous réjouissons de cette nomination et nous pensons qu’il faut y avoir une double lecture.

D’abord, celle d’oeuvrer pour la diversité au sein des conseils d’administration en faisant recours aux femmes. Cette diversité est aujourd’hui essentielle, notamment en Afrique, et pour toute organisation qui s’inscrit dans la réussite. Le Président de la république l’a compris et le pratique depuis longtemps : Mme Kaba est à ce jour la première et seule femme à avoir été en charge du portefeuille de l’économie et des finances en tant que ministre. En effet, accroître le nombre de femmes au niveaux les plus élevés des organisations permet d’avoir plus de perspectives et de façon de gérer les problèmes. La diversité est également un moyen pour les
entreprises et structures publiques d’avoir un pool de talents plus large. Si nous sommes sérieux au sujet de notre volonté de transformer l’Afrique, nous ne pouvons continuer à en exclure plus de 50% de sa population. C’est comme scier la branche sur laquelle on est assis !

Ensuite, la deuxième lecture de cette nomination est sectorielle. Les femmes sont sous représentées dans le secteur de l’énergie, alors qu’elles subissent de plein fouet la problématique de déficit en électricité, en eau et les questions de changement climatique surtout dans nos pays. A titre d’illustration, au niveau mondial, les femmes ne représentent que 16% des membres de conseils d’administrations des plus grandes entreprises privées et publiques dans le domaine de l’énergie. Leur implication dans ces secteurs est primordiale. En champion de l’initiative africaine sur les énergies renouvelables, le Président Alpha Condé l’a bien sûr
très bien compris.

Le choix de Malado Kaba à la tête de ce Conseil est donc bienvenu pour orienter les actions de l’Autorité de régulation dans des secteurs dont la gouvernance doit impérativement s’améliorer pour attirer des investissements massifs et de qualité permettant de combler les déficits énergétiques et en eau. A titre d’exemple, l’Afrique voit sa croissance réduite chaque année de 2 à 4 % par manque d’énergie. Par ailleurs, l accès à l’eau et l’électricité sont des éléments essentiels d’inclusion économique et sociale.

Au sein du Conseil, Malado Kaba oeuvrera aux côtés de M. Morlaye Bangoura, ancien Commissaire énergie et mines à la CEDEAO et de M. Mamadi Thalès Condé, Administrateur général des grands projets. Nous souhaitons à cette équipe plein succès dans ses fonctions.

Contacts Presse/Médias : pour tout complement d’information ou sollicitation d’entretiens contact@baantou.com

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.