Maroc: XIIe jeux africains - L'athlétisme burkinabè tout feu tout flamme au Maroc

Marthe Christiane Yasmine Koala, médaillée d'argent aux 100 m haie est consciente qu'elle pouvait faire mieux.

Après les deux médailles d'or obtenues le mardi 27 août 2019, le Burkina Faso a encore engrangé une autre médaille, l'argent, le jour suivant par l'entremise de Marthe Christiane Yasmine Koala dans l'épreuve des 100 m haie. Des performances qui réjouissent le président de la Fédération burkinabè d'athlétisme, Patrick Frédéric Sidibé.

Il a fallu attendre l'entrée en compétition de l'athlétisme, aux XIIes jeux africains, pour que le Burkina Faso décolle enfin dans la conquête des médailles. A deux métaux de bronze avant le 27 août, Hugues Fabrice Zango et Laetitia Bambara avec deux médailles d'or, ont ramené plus le sourire dans le camp burkinabè.

Le jour suivant, soit le mercredi 28 août 2019, c'est Marthe Christiane Yasmine Koala qui décroche la médaille d'argent aux 100 m haie avec un temps de 13,20 secondes. Elle se classe devant la Sud-africaine Bieldt Taylon (13,40 secondes) et derrière la Nigériane Amusan Tobi (12,68 secondes). La Burkinabè est consciente qu'elle pouvait faire mieux. «J'ai été très lente au départ.

C'est à la fin que j'ai beaucoup plus poussé» a-t-elle expliqué. Ce n'est que partie remise puisque Marthe est bien placée, en Heptathlon, pour accrocher une médaille d'or. Elle domine pour le moment la compétition. Au moment où nous mettions sous presse, elle était devant sa concurrente directe, la Nigériane Frani Oluwakheni avec plus de 200 points. «Je vais donner le maximum. Je suis en avance.

Je vais tout faire pour m'accrocher au javelot et aux 800 m et remporter l'or» a-t-elle laissé entendre. Outre Marthe, Bienvenu Sawadogo s'est aussi qualifié pour la finale des 400 m haie. Il a terminé 2e en 49,70 secondes lors de la demi-finale. Lui aussi est une chance de médaille en athlétisme pour le Burkina.

A mi-parcours, le bilan est satisfaisant selon le président de la Fédération burkinabè d'athlétisme, Patrick Frédéric Sidibé. «Avec ces deux médailles d'or, c'était quelque peu nos prévisions. Mais quand vous venez à la compétition, vous n'êtes jamais sûr de rien. Il y a ces médailles et les performances de nos athlètes» a-t-il déclaré. Il a informé que l'ensemble des acteurs qui ont compéti, ont réalisé pratiquement leur meilleure performance de l'année.

«C'est l'objectif que nous nous étions assignés. Nous pensons encore engranger d'autres médailles» espère M. Sidibé. Pour lui, la performance des athlètes burkinabè à ces jeux est simple : «Nous avons la chance d'avoir des athlètes talentueux. Et ce n'est pas seulement à ces jeux. J'allais dire que d'une manière générale, nous avons toujours eu des athlètes talentueux». Ce qui est sûr, dire que l'athlétisme est le fer de lance du Burkina à ces jeux, ne souffre d'aucun débat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.