Centrafrique: MINUSCA - Un contingent de 140 policiers sénégalais en partance pour Bangui

Thiès — Un cinquième contingent de 140 policiers sénégalais en partance pour Bangui, dans le cadre de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la paix en Centrafrique (MINUSCA), a reçu le drapeau des mains du contrôleur général et directeur du Groupement mobile d'intervention (GMI), Amadou Hamady Lam, vendredi, à Thiès (ouest).

Le drapeau a été remis au contingent dénommé SEN FPU1/MINUSCA 5, lors d'une cérémonie au camp GMI, au quartier Diamaguène (commune de Thiès Est), en présence de responsables militaires et paramilitaires.

Les 140 policiers, dont 12 femmes, ont pour mandat de protéger les civils, les enfants surtout, de concourir au processus de paix, de réconciliation nationale et de cohésion sociale en Centrafrique, selon le lieutenant Malamine Banora.

La protection du personnel et des biens des Nations unies, ainsi que la promotion et la protection des droits humains, le désarmement, la démobilisation, la réintégration et/ou le rapatriement des ex-combattants et des éléments armés font partie des missions du contingent.

Les policiers sénégalais doivent aussi aider au renforcement de l'Etat de droit en Centrafrique.

Le contingent est composé de quatre sections, dont l'une est spécialisée dans les opérations à haut risque. Il est dirigé par le commissaire principal de police Jean Mané.

Les policiers ont reçu trois mois de formation tactique et opérationnelle, assurée par des formateurs du Groupement mobile d'intervention et de leurs homologues américains de l'International Police Peacekeeping Operations support (IPPOS). Ils ont aussi été imprégnés des valeurs et du code de conduite des Nations unies.

"La remise du drapeau au contingent en partance pour des opérations extérieures traduit l'engagement constant de notre pays à œuvrer au sein de la communauté internationale pour la paix et la sécurité dans le monde", a dit le directeur du Groupement mobile d'intervention.

"C'est par votre comportement, qui devra être exemplaire, votre discipline et votre détermination sans faille que vous le maintiendrez très haut", a-t-il conseillé aux policiers, soulignant la "sacralité" du drapeau national.

Amadou Hamady Lam a rappelé aux membres de la mission le "climat délétère" qui règne en Centrafrique, un pays qui "continue d'être secoué par un conflit intercommunautaire".

Malgré l'accord signé en vue de la paix et de la réconciliation, par les autorités gouvernementales et les chefs de groupes armés, le processus de désarmement, démobilisation et réintégration "reste en léthargie", a rappelé M. Lam.

Les policiers doivent alors s'attendre à des "manifestations spontanées et des affrontements" à Bangui, notamment au quartier PK5 où se trouvent six des groupes rebelles du pays.

Le directeur du GMI dit être "convaincu" que les policiers sénégalais sauront accomplir leur mission, grâce aux enseignements reçus lors de leur stage de pré-déploiement.

Il les a invités à tâcher de mériter la confiance qui leur a été faite par le directeur de la Police nationale en restant "irréprochables" sur le terrain, par leur discipline.

M. Lam n'a pas manqué de souligner que la politique de tolérance zéro adoptée par les Nations unies pour lutter contre l'exploitation sexuelle est en vigueur au Sénégal.

Tout en se félicitant de ce qu'aucun soldat de la paix sénégalais n'a encore été mis en cause dans des écarts de conduite, il les a exhortés à "rester" sur cette lancée.

Les policiers doivent entretenir le matériel qu'ils trouveront à Bangui, du matériel acquis par l'Etat du Sénégal, selon le directeur du GMI.

Le commissaire de police Jean Mané assure être conscient de la tâche qui les attend.

Selon lui, l'Etat du Sénégal a pris en charge les besoins logistiques de ses policiers déployés en Centrafrique.

M. Mané, qui a reçu une médaille d'honneur de la Police nationale et des Nations unies, a formé plusieurs contingents de police et a participé à une mission au Darfour. Il a été commandant des corps urbains de Kolda (sud) et de Tambacounda (est).

Il a aussi représenté le Sénégal dans le comité de sécurité en Russie, lors de la Coupe du monde de football en 2018.

Les sections placées sous son commandement sont dirigées par les lieutenants Pierre Ndiaye, Marie-Hélène Ndour et Raphaël Ciss.

Le lieutenant Mbaye Diouf est à la tête de l'unité spécialisée dans l'escorte du personnel des Nations unies et d'autres opérations à risque.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Centrafrique

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.