Angola: Le secteur de la pêche a besoin d'investissements

Luanda — L'Angola a besoin de plus d'investissements dans le secteur des infrastructures de pêche pour produire les principaux outils de la pêche artisanale, notamment des câbles, des filets et des lignes, a déclaré vendredi à Luanda la femme d'affaires Victória Rodrigues Silva.

S'exprimant devant l'ANGOP, l'exposante de la troisième édition de la Foire internationale angolaise de la pêche et de l'aquaculture a précisé que le manque d'investissements empêchait l'approvisionnement du marché en ces outils, ainsi que la création de plus d'emplois.

Victória Silva, qui est gérante d'un établissement de vente d'instruments de pêche, a également déclaré qu'une augmentation des investissements dans ce domaine permettrait de mieux approvisionner le marché et de créer davantage d'emplois pour les jeunes.

Selon elle, l'irrégularité des transferts de devises crée également des contraintes pour garantir le stock d'équipements et d'autres produits de la pêche, principalement ceux importés d'Europe.

La 3ème édition du Salon international de la pêche et de l'aquaculture (FIPEA), qui se déroule sous le slogan «Revitaliser le secteur vers le développement», du 29 août au 1er septembre, vise à créer un environnement d'exposition et d'amélioration de des affaires, reflétant la croissance des affaires et du secteur socio-économique du pays.

Organisé par le ministère de la Pêche et de la Mer, le salon a pour objectif de contribuer à présenter le savoir-faire des parties prenantes et à améliorer le secteur de la transformation des produits de la mer.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.